Vers solitaires (ténia) : contamination et traitement

Les vers solitaires (taenias, ou ténias) sont ces vers plats, particulièrement résistants, pouvant mesurer jusqu'à 10 mètres de long, et qui parasitent l'intestin grêle. Quel est le mode de transmission de ces parasites à l'homme ? Quels sont les symptômes d'une infection et comment se débarrasser du ver ?

Vers solitaires (ténia) : contamination et traitement
© Subscription - Fotolia.com

Le Taenia saginata est le ver le plus fréquemment rencontré en France. De grande taille (entre 4 et 10 mètres), il est formé de 1000 à 2000 anneaux selon sa taille, et sa longévité peut dépasser 30 ans s'il n'est pas traité. Il vit dans l'intestin grêle, les anneaux du parasite se détachant dans le colon une fois arrivés à maturité. L'hôte intermédiaire de ce ver est le bœuf : les bovins sont contaminés par les embryons du parasite disséminés sur des végétaux ingérés par l'animal. Ces embryons migrent vers les muscles de l'animal puis se transforment en larves. La viande de bœuf est ainsi infectée.

Quel est le mode de transmission du parasite ?
La contamination de l'homme se fait par ingestion de viande crue, ou insuffisamment cuite, infectée par des larves vivantes. Après avoir colonisé la partie centrale de l'intestin grêle, la larve grandit et atteint le stade adulte en 3 mois.
Outre le Taenia Saginata, d'autres types de ténias sont présents en France, mais se rencontrent moins souvent : Taenia solium (transmission par ingestion de viande de porc insuffisamment cuite) et Diphyllobothrium latum (ingestion de chair de poisson d'eau douce insuffisamment cuite).

Quels sont les symptômes d'une infection par le ténia ?
Nausées, constipation/diarrhée, douleurs abdominales, fatigue et troubles du sommeil font partie des manifestations les plus fréquentes, parfois accompagnées de signes cutanés et cardio-vasculaires (des palpitations par exemple). La présence du ténia est fréquemment mise en évidence par la découverte d'anneaux dans les sous-vêtements, la literie ou dans les selles. Les complications liées au parasite, comme l'appendicite ou l'occlusion intestinale notamment, sont très rares.
Le diagnostic repose sur l'examen des anneaux, vivants ou morts.

Comment traiter et prévenir une infection par le ténia ?
Des médicaments antiparasitaires sont prescrits pour tuer le ver : les molécules les plus utilisées à cette fin sont la niclosamide et le praziquantel. Une fois mort, le ténia est évacué par les voies naturelles.
La prévention de la contamination par le ténia repose sur des mesures d'hygiène alimentaire simples : les larves sont en effet détruites par la cuisson au-delà de 45 °C et par la congélation prolongée.

A retenir :
* Le ver solitaire est un parasite de l'intestin grêle.
* Longueur du ver comprise entre 4 et 10 mètres.
* Complications exceptionnelles.
* Traitement par vermifuge.

Source : Parasitoses digestives - lambliase, taeniasis, ascaridiose, oxyurose, amibiase (PDF), Université Médicale Virtuelle Francophone.