Régurgitation

Régurgitations du nourrisson : comment les atténuer ?

Votre bébé orne systématiquement son bavoir - voire votre pull ! - d'une auréole de lait après la tétée, notamment quand il fait son rot ? Soyez rassuré : près de deux bébés âgés de moins de 4 mois sur trois souffrent de régurgitations. Et parfois à chaque repas... Pourquoi ces régurgitations ? Comment les éviter ?

À quoi sont dues les régurgitations du nourrisson ?

Le système digestif de bébé n'est pas tout à fait mature quand il naît. Le sphincter, c'est-à-dire l'anneau musculaire, situé entre l'oesophage et l'estomac de votre bout de chou, n'empêche pas les aliments de remonter de l'estomac vers la bouche - et vers votre pull, donc... La quantité d'aliments ingurgités n'y est pas pour rien non plus : si l'on rapportait la taille du biberon que bébé engloutit à celle de votre estomac, c'est comme si vous buviez environ 4 litres de lait en une demi-heure. Burp ! En général, les régurgitations disparaissent d'elles-mêmes quand le système digestif de bébé est mature, soit vers l'âge d'un an. Patience !

Comment atténuer les régurgitations de bébé ?

Tout d'abord, faites téter bébé dans un endroit calme, en position presque assise, même si vous l'allaitez. Si vous lui donnez le biberon, trouvez une tétine avec un débit ni trop lent ni trop rapide, et fractionnez les tétées pour une meilleure digestion. Après la tétée, mettez bébé contre votre poitrine, la tête sur votre épaule - sur laquelle vous aurez préalablement disposé un bavoir épais et bien absorbant ! - et faites-lui faire un rot. Évitez de le coucher immédiatement après la tétée. Il faut s'inquiéter si les régurgitations sont très importantes et que la courbe de poids de bébé stagne ou s'infléchit, ou si votre bébé multiplie les rhinopharyngites et les otites, ce qui tendrait à prouver soit qu'il s'agit d'un reflux gastro-oesophagien (qui est une véritable pathologie) soit que votre bébé est allergique aux protéines de lait. Dans ces cas-là, consultez rapidement votre médecin.