Régimes : ne prenez pas de risques ! Des risques à court et à long terme pour la santé

les femmes ménopausées doivent éviter les régimes miracles, notamment après la
Les femmes ménopausées doivent éviter les régimes miracles, notamment après la ménopause en raison de leur fragilité osseuse. © Yuri Arcurs - Fotolia.com

Contrairement aux idées reçues, aucun régime n'entraîne qu'une perte de la masse graisseuse sans perte musculaire. D'ailleurs, pour fonctionner, les muscles ont besoin d'énergie (de calories). S'ils n'en ont pas, ils ne peuvent pas fonctionner correctement et perdent en efficacité. La fonte musculaire est donc aussi liée au régime, quel que soit le niveau d'apport protéique du programme amaigrissant.

 Les régimes sont aussi délétères sur le capital osseux et avec des conséquences à tout âge

Après 50 ans : attention !

Chez les personnes de plus de 50 ans, la mise en place d'un régime restrictif peut entraîner des problèmes osseux à cause d'une mauvaise minéralisation du squelette (aggravée par la ménopause) ainsi qu'une perte importante de masse musculaire.

A partir d'un certain âge, l'ostéoporose touche un grand nombre de femmes mais aussi d'hommes. Si les os ont subi des régimes à répétition, leur fragilité est rapidement augmentée par l'ostéoporose. Ils se briseront plus facilement.

De plus, les modifications hormonales liées à la ménopause peuvent aggraver les problèmes osseux. Si l'alimentation n'est pas adaptée à l'âge de la personne, les dégâts peuvent être nombreux et des fractures récurrentes.

 Les régimes peuvent aussi être révélateurs ou aggravants de problèmes rénaux ou hépatiques sous-jacents. Les régimes hypocaloriques ont des effets hépatiques alors que ceux qui sont hyperprotéiques peuvent être néfastes au niveau rénal. L'apport en fibres de la plupart des régimes étant très faible, les problèmes digestifs sont fréquents et particulièrement la constipation qui peut être sévère.

Homme ou femme, il ne faut pas se lancer dans un régime, même après 50 ans, sans avis médical. D'autant plus qu'en cas de problème hépatique ou rénal, les régimes sont néfastes et les médicaments

Sommaire