Faut-il faire confiance aux probiotiques ? Mode d'emploi : mieux vaut demander conseil à un professionnel

Le but des probiotiques et des compléments alimentaires en général est bien de jouer un rôle sur la santé. C'est pourquoi, "il est préférable de demander conseil à un professionnel de santé, médecin ou pharmacien, qui saura vous expliquer comment les utiliser", explique le Dr Olivier Joly, responsable médico-marketing au sein des laboratoires Merck. Le but est d'utiliser au mieux ces compléments pour qu'ils soient les plus efficaces possibles, tout en évitant d'éventuels désagréments.

mieux vaut demander conseil à un professionnel de santé avant de faire votre
Mieux vaut demander conseil à un professionnel de santé avant de faire votre choix. © diego cervo - Fotolia.com

Le problème avec les probiotiques, c'est que beaucoup sont réduits à néant avant même d'arriver dans l'intestin et, surtout, que beaucoup ne peuvent pas s'y installer de façon permanente. C'est pourquoi ils sont généralement administrés sous forme de cure, de quelques jours à quelques semaines, selon le but recherché. Ces cures se répètent souvent, mais pas nécessairement, plusieurs fois par an.

Pas pour tout le monde

Bon à savoir : ces produits n'étant pas des médicaments, ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale, même lorsque c'est votre médecin qui vous les conseille. A titre d'information, les boîtes de gélules Bion pour une cure coûtent entre 12 et 18 euros.

En ce qui concerne les produits laitiers, les fabricants recommandent d'en consommer au moins deux par jour, au long cours.

Il y a peu de contre-indications à la consommation de probiotiques. Toutefois, certaines personnes plus fragiles devraient impérativement demander conseil à leur médecin, voire s'abstenir :

 Les femmes enceintes et les enfants (sauf produit spécialement adapté).

 Les personnes immuno-déprimées (séropositives, personnes ayant reçu un traitement de chimiothérapie...).

 Les personnes prenant un traitement immuno-suppresseur suite à une greffe.

Sommaire