Faut-il faire confiance aux probiotiques ? L'avis de Stéphane Korsia-Meffre, du Guide Vidal : "Pas plus efficace qu'un yaourt traditionnel"

Stéphane Korsia-Meffre est co-auteur du Guide Vidal des compléments alimentaires. Il confirme les bienfaits que peuvent procurer les probiotiques mais demeure très critique à l'égard des produits aujourd'hui commercialisés.

Les probiotiques sont devenus un vrai concept marketing

Selon vous, les probiotiques ont-ils une quelconque efficacité ?

Bien sûr. D'ailleurs, on le sait peu, mais ils existent en tant que médicaments depuis l'époque de Pasteur. L'ultra-levure et le Lactéol, qui sont notamment utilisés après la prise d'antibiotiques, ne sont rien d'autre que des probiotiques.

Les études les plus sérieuses ont été réalisées dans le cadre hospitalier, permettant de démontrer l'efficacité de certaines souches de probiotiques contre la ponchite ou même l'obésité (chez les souris).

Les produits à base de probiotiques que l'on trouve dans le commerce sont donc efficaces ?

Non, pas nécessairement. Par exemple, pour les fameux laits fermentés, certes les études ont peut-être prouvé une certaine efficacité, mais elle n'est pas supérieure à celles des yaourts traditionnels. Par ailleurs, les études en question ont été réalisées avec de très fortes doses de lait fermenté, donc il faudrait vraiment boire un jerricane par jour pour constater un effet notable !

Et pour les probiotiques contenus dans les compléments alimentaires ?

Pour l'instant, aucun d'entre eux n'a formellement fait la preuve de son efficacité, ce qui ne signifie pas qu'ils n'ont pas d'effet. Mais le problème majeur avec les probiotiques, c'est que de petites variations dans les germes ont de grandes variations dans les effets, sans que l'on sache expliquer pourquoi.

Récemment, la commission européenne a voulu mettre de l'ordre dans les compléments alimentaires, en leur demandant de prouver leur efficacité s'ils voulaient revendiquer une allégation de santé. En ce qui concerne les probiotiques, ils ont tous été retoqués, fautes de souches de bactéries suffisamment caractérisées.

Comment expliquer que les probiotiques et les compléments alimentaires soient devenus si populaires soudainement alors que ces données sont connues depuis longtemps ?

Il y a eu une sorte d'appropriation sauvage de ces données. Dès qu'une petite information suggère l'efficacité de telle ou telle substance, les fabricants se jettent dessus pour l'exploiter. Les probiotiques sont devenus un vrai concept marketing, beaucoup plus sexy que l'ultra-levure, par exemple...

Peut-on tout de même prendre des probiotiques à titre préventif ?

Pourquoi pas. Mais ce que je recommanderais avant tout, c'est l'utilisation de prébiotiques. Ces substances constituent la nourriture des probiotiques et vont donc les aider à se multiplier et à coloniser l'instestin.

On trouve des prébiotiques dans la plupart des végétaux. Artichauts, oignons, poireaux en sont particulièrement riches.

Complement alimentaire