Faut-il faire confiance aux probiotiques ? Des bactéries et des champignons qui nous veulent du bien

quelle que soit notre façon de manger et malgré toutes les précautions que l'on
Quelle que soit notre façon de manger et malgré toutes les précautions que l'on peut prendre, on avale des milliers de bactéries à chaque repas. © Digital Vision

D'abord, et ça n'est pas pour vous alarmer, sachez que les bactéries sont absolument par-tout, qui plus est par milliards. Elles sont dans les toilettes et la salle de bains, sur votre clavier d'ordinateur, dans l'air que vous respirez, sur vos mains, sur votre visage et même sur les aliments que vous ingérez. A chaque bouchée, vous avalez non seulement de la nourriture mais aussi des milliers de bactéries, telles que des salmonelles, des streptocoques ou encore des staphylocoques. Dans l'immense majorité des cas, cela n'aura aucune conséquence. Beaucoup d'entre elles sont éliminées lors du passage dans l'estomac, grâce aux différents acides qui y sévissent.

La nourriture et les bactéries restantes se rendent ensuite dans l'intestin. "La flore intestinale va alors jouer son rôle de médiateur, pour accepter les éléments intéressants et repousser les bactéries potentiellement gênantes", explique le Dr Olivier Joly, des laboratoires Merck, producteur des célèbres gélules Bion.

Bactéries sympas

C'est là qu'interviennent les "bonnes bactéries", aujourd'hui commercialisées sous le nom de probiotiques, mais qui existent aussi à l'état naturel et font partie intégrante de la flore intestinale. Selon la Food and Agriculture Organization (FAO) des Nations-Unies, un probiotique est "un micro-organisme vivant qui, lorsqu'administré en quantité adéquate, exerce un effet bénéfique sur la santé de l'hôte". Traduction : l'hôte, c'est vous. Les micro-organismes, ce sont ces fameuses "bonnes bactéries", mais aussi certains champignons. Ce ne sont pas les mêmes que ceux qui peuvent nous rendre malades quand ils prolifèrent. Ces bactéries et champignons amis sont là pour aider l'organisme à éviter la prolifération des bactéries ennemies.

Il en existe toute une panoplie, dont les actions et les performances varient. Les bactéries sont classées en différentes familles, elles-même divisées en genres : Lactobacillus, Bifidobacterium, Streptococcus... Au sein de chacun de ces genres, il existe plusieurs espèces, ou souches, dont les caractéristiques et bienfaits éventuels sont complètement différents.

Sommaire