Chirurgie de l'obésité : ce qu'il faut savoir Chirurgie de l'obésité : quelle efficacité ?

La chirurgie de l'obésité aide à perdre du poids durablement et à réduire les pathologies associées, comme le diabète ou l'hypertension. Et aussi à améliorer la qualité de vie, l'estime de soi notamment. Cependant, elle n'est efficace qu'à condition de modifier ses habitudes alimentaires, d'augmenter son activité physique et d'être suivi médicalement à vie.

La chirurgie de l'obésité s'est imposée en France ces dix dernières années pour traiter les obésités les plus sévères, avec des résultats jugés très encourageants : baisse importante et rapide du poids (pouvant aller jusqu'à 70 %), amélioration de la qualité de vie et réduction significative des maladies chroniques associées comme le diabète, l'hypertension artérielle ou l'apnée du sommeil. Toutefois, les experts rappellent qu'elle ne permet pas de "guérir" l'obésité, maladie multifactorielle très complexe. "L'obésité est une maladie au long cours qui peut revenir, ce qui nécessite un suivi régulier après l'intervention", souligne le Pr Jean Gugenheim, président de la Société française de chirurgie de l'obésité, à l'occasion d'un congrès qui se tenait à Paris, la semaine dernière.

Perdre du poids après 6 mois ou 1 an, c'est simple. En revanche, c'est la perte sur le long terme qui est la plus difficile à conserver. En moyenne, les personnes perdent 25 % de leur poids total à long terme avec un by-pass (2-3 ans). A très long terme (10 ans, 20 ans...), on n'a pas assez de recul et pas d'études.

s'approprier son nouveau corps, c'est aussi un défi après l'opération.
S'approprier son nouveau corps, c'est aussi un défi après l'opération. © Marcin Sadlowski - Fotolia.com

La chirurgie permet donc de perdre du poids durablement, tout en réduisant les affections liées à l'obésité. Et donc d'améliorer la qualité de vie : estime de soi, possibilités d'activité physique, relations sociales, activité sexuelle, etc.

Mais il arrive parfois que la chirurgie soit un échec. "Tout dépend des causes responsables de la prise de poids. Lorsque l'obésité est liée à un problème de fond et que celui-ci n'est pas réglé, alors oui, la chirurgie peut être un échec", confirme le Dr Claire Carette.

Par ailleurs, sans préparation en amont et sans suivi régulier en aval, pas d'efficacité. A la suite de l'opération, les patients sont suivis. Ils voient régulièrement un diététicien, mais aussi un psychologue. Il est en effet très important de gérer l'image du corps et les relations aux autres. "En particulier pour les bons mangeurs, pour qui la nourriture servait d'anxiolytique, le fait de moins manger peut être difficile à gérer et déstabilisant."


 

Sommaire