Chirurgie de l'obésité : ce qu'il faut savoir La chirurgie bariatrique concerne majoritairement les femmes

La chirurgie de l'obésité est actuellement en plein essor, selon l'Assurance maladie*, qui note un doublement du nombre d'interventions entre 2006 et 2011. Aujourd'hui, selon les chiffres de l'étude ObEpi 2012, la France compte 15 % d'obèses.

"Il y a plusieurs raisons à cette augmentation. D'abord l'augmentation de la prévalence de l'obésité, mais aussi et surtout de l'obésité massive, pour laquelle on n'a pas de solution médicale. Par ailleurs, on a de plus en plus de recul sur la chirurgie et il y a probablement de plus en plus de chirurgiens qui proposent cette chirurgie", note le Dr Claire Carette, de l'hôpital Ambroise Paré à Boulogne Billancourt.

les femmes sont plus nombreuses à se faire opérer.
Les femmes sont plus nombreuses à se faire opérer. © PC Prod - Fotolia.com

Par ailleurs l'étude menée par l'Assurance maladie auprès de plus de 30 000 patients opérés en chirurgie bariatrique en 2011, montre que 8 patients sur 10 sont des femmes, âgées en moyenne de 39 ans. De plus les femmes sont opérées à un IMC plus bas et à un âge plus jeune que les hommes. La proportion d'obèses est pourtant à peu près identique chez les hommes et chez les femmes : selon ObEpi, 14,3 % des hommes et 15,7 % des femmes sont obèses. "Elles sont effectivement beaucoup nombreuses à se faire opérer", confirme le Dr Carette. Comment expliquer cela ? "Tout simplement parce qu'elles prennent d'avantage soin d'elles et de leur santé. En consultation, je vois en majorité des femmes d'une quarantaine d'années. Elles n'en ont pas spécialement plus besoin que les hommes mais elles ont plus qu'eux envie d'aller mieux."

Moins d'anneau, plus de sleeve

Selon l'Assurance maladie, les techniques chirurgicales ont beaucoup évolué. Aussi, la pose de l'anneau gastrique, méthode de référence utilisée en 2006, a reculé et ne correspond plus qu'à 25 % des interventions en 2011. En revanche, d'autres techniques de réduction de l'estomac (sleeve) et/ou de dérivation de l'intestin (by-pass), peu pratiqués en 2006, totalisent désormais 75 % des interventions. C'est la sleeve qui est actuellement la plus pratiquée et qui a connu la plus forte augmentation ces dernières années. Cependant, il n'existe que peu (voire pas) d'études sur le long terme avec cette technique...

*Source : Evolution de la chirurgie de l'obésité, Assurance maladie, 21/02/2013.

Sommaire