Chirurgie de l'obésité : ce qu'il faut savoir By-pass, Sleeve, anneau gastrique : comment choisir ?

Anneau, By-pass, Sleeve... Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. L'équipe pluridisciplinaire propose l'intervention la plus appropriée selon le profil de la personne, ses besoins, ses facteurs de risque.

On distingue deux types d'interventions chirurgicales : les techniques restrictives et les techniques restrictives et malabsorptives. La pose d'un anneau gastrique est une méthode restrictive, qui consiste à restreindre le volume de l'estomac, afin de limiter la sensation de satiété. Le principe de malabsorption repose sur une moindre absorption des nutriments par le tube digestif, grâce à un système de court-circuit entre l'estomac et l'intestin grêle. En définitive, les aliments restent moins longtemps dans l'estomac.

 La pose d'un anneau gastrique réduit le volume de l'estomac et "coupe" rapidement l'appétit.

 Le by-pass (ou court-circuit) est une intervention beaucoup plus lourde que l'anneau gastrique, qui consiste à relier directement l'estomac à une partie lointaine de l'intestin grêle, pour éliminer les nombreux mètres d'intestin où se passe l'absorption des aliments. Le suivi médical est aussi plus rigoureux et sur le long terme. Par contre, l'efficacité serait meilleure en termes de perte et de contrôle de poids.

 La sleeve consiste à sectionner l'estomac sur toute sa hauteur (cf schema), de manière à le transformer en un tube, ce qui diminue la capacité alimentaire du patient. La sleeve constitue un compromis entre les deux méthodes.

sleeve.
Sleeve. © Alila Medical Images - Fotolia.com

Aujourd'hui, c'est la sleeve la plus pratiquée. "Elle semble efficace mais nous avons nettement moins de recul sur cette technique que sur les deux autres (moins de 10 ans)", souligne le Dr Carette. Quant à l'anneau gastrique, il est moins efficace sur le long terme. "A une époque il était très à la mode mais au final l'anneau est souvent retiré au bout de 10 ans en raison de complications et/ou d'inefficacité. Le bypass est plus intéressant sur le long terme, même s'il faut noter qu'il entraîne des carences nutritionnelles après l'intervention." Aussi, les patients opérés sont-ils contraints à prendre des suppléments vitaminiques à vie. "Pour certains, cela peut constituer une contrainte difficile à envisager, d'autant plus que ces suppléments ne sont pas remboursés."

Reste que l'on dispose de peu de publications scientifiques sur la chirurgie actuellement, ainsi que le confirme le Dr Claire Carette : "La grande étude de référence est une étude suédoise de 2004 (étude SOS), qui a analysé les bénéfices de la chirurgie, soit avec anneau gastrique, soit avec bypass, explique-t-elle. Elle montre un bénéfice de la chirurgie à long terme par rapport à la mise en place d'un régime et d'une activité physique et un avantage certain du by-pass sur l'anneau gastrique. 15 à 20 ans après by-pass, les personnes opérées suivies dans cette étude, conservent une perte de poids d'environ 25 % de leur poids initial et ils meurent moins de cancers et de maladies cardiovasculaires."

Quoi qu'il en soit, dans tous les cas, les patients choisissent après avis d'une équipe médicale pluri disciplinaire (médecins, psychologue, diététicien).

Sommaire