Mieux digérer au quotidien Côlon irritable : buvez de l'eau et mangez des fibres

boire beaucoup d'eau peut faciliter le transit intestinal.
Boire beaucoup d'eau peut faciliter le transit intestinal. © Hemera/Thinkstock

Le syndrome du côlon irritable (ou troubles fonctionnels intestinaux) regroupe plusieurs problèmes digestifs dont la cause n'est ni une maladie ni une lésion organique. Autrement dit, c'est un trouble bénin mais suffisamment gênant pour vous gâcher le quotidien.

10 à 20 % de la population française est concernée par le syndrome du côlon irritable. En général, ce trouble débute avant l'âge de 30 ans.

Les symptômes associent une constipation, parfois alternée par des épisodes de diarrhée, et accompagnée, le plus souvent, d'un ballonnement post-prandial.

Résultat, on ressent un véritable inconfort doublé de douleurs abdominales chroniques (plus de 3 mois par an), qui sont soulagés par la défécation, le changement de forme ou la fréquence des selles.

Que faire ?

Puisque l'origine n'est pas organique, inutile de passer des examens, ils n'indiqueront rien d'anormal. Exceptions faites si ces troubles s'associent de saignements, d'un amaigrissement, d'une fièvre ou d'antécédents de cancer. Dans ce cas, consultez. Sinon, il suffit d'adopter quelques mesures d'hygiène pour retrouver un transit normal.

  Hydratez-vous tout au long de la journée. Contrela constipation, l'apport de liquides ramollit les selles et favorise leur progression jusqu'au rectum. En cas de diarrhée, il évite ainsi la déshydratation.

  Adoptez une alimentation équilibrée riche en fibres (pain complet, céréales, légumes vert, fruits), qui aident le transit intestinal.

  Bougez ! L'activité physique est un moyen efficace pour lutter contre la constipation et le syndrome du côlon irritable.

  Luttez contre le stress. L'intestin est particulièrement sensible à l'anxiété.

Sommaire