Comment manger moins sucré ? Choisir les bons aliments

le sucre est présent dans de nombreux aliments, même dans les plats cuisinés.
Le sucre est présent dans de nombreux aliments, même dans les plats cuisinés. © pzAxe - Fotolia

Les aliments qui contiennent des sucres complexes et dont l'indice glycémique est bas sont préférables aux aliments riches en sucres rapides et dont l'indice glycémique est élevé.

Le hic c'est que notre consommation en sucres complexes diminue au profit de notre consommation en sucres rapides. Autrement dit, nos habitudes alimentaires sont loin d'être exemplaires.

Un rapport de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afssa) publiée en octobre 2004 indique que depuis 15 ans, et à l'exception des fruits, du lait et du sucre de table, la plupart des aliments vecteurs de glucides simples ont vu leur consommation augmenter : boissons gazeuses, jus de fruits, yaourts et desserts lactés, biscuits et confiseries.

En revanche, sur les 30 dernières années, toujours selon ce rapport, la consommation en glucides complexes (pain, pommes de terre) a diminué régulièrement. En outre, si notre consommation en sucre augmente c'est parce que les aliments contiennent davantage de sucres cachés. Ainsi certains plats cuisinés sont très riches en sucres.

C'est dans ce contexte que le Programme national nutrition santé a été mis en place par le Ministère de la Santé. Il conseille :

 D'augmenter la consommation des sucres complexes afin qu'ils contribuent à plus de 50% des apports énergétiques journaliers. Plus précisément de favoriser la consommation des aliments source d'amidon (les féculents).

 De réduire de 25% la consommation actuelle de glucides simples, essentiellement sous forme de glucides simples ajoutés contenus dans les boissons sucrées, les friandises, les desserts lactés, la plupart des biscuits, les viennoiseries, le chocolat...

 D'augmenter de 50% la consommation de fibres (contenues dans les fruits, les légumes et les féculents et en particulier dans les légumes secs et les produits céréaliers complets).

Des mesures concrètes viennent compléter ces conseils. Par exemple, le retrait des distributeurs de friandises dans les collèges et les lycées. Et de la même manière que sur les boissons alcoolisées figurent un message préventif "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé", les aliments et boissons sucrées comportent désormais des messages sanitaires obligatoires du type "pour votre santé, évitez de manger trop sucré". Application depuis le 1er mars 2007.

En outre, si ces mesures ont un poids, elles ne peuvent dispenser d'un changement des habitudes alimentaires, notamment auprès des enfants et des adolescents. Car c'est à leur âge que les mauvaises habitudes sont prises et persistent à l'âge adulte.

Source : Rapport de l'Affssa, octobre 2004 et communiqué de presse du Ministère de la santé, 28/02/2007.

Sommaire