L'intolérance au gluten : chez l'adulte aussi Le gluten est introduit lors de la diversification alimentaire

Les symptômes de l'intolérance au gluten sont nombreux et communs à d'autres maladies, retardant généralement le diagnostic. Mais la mise en place d'un régime sans gluten n'est pas sans conséquences ni sans difficultés d'où l'importance de s'assurer du bon diagnostic. 

Chez l'enfant, l'intolérance ne se révèle pas à la naissance puisque l'alimentation est alors composée de lait maternel ou de lait infantile qui sont dépourvus de gluten. C'est quelques mois après le début de la diversification alimentaire "et donc l'introduction du gluten avec une stimulation antigénique précoce de l'intestin, que des troubles peuvent apparaître, mais parfois plus tard encore. Le Pr Cellier ajoute que l'allaitement protègerait aussi des maladies cœliaques mais rien n'est prouvé pour l'instant, ce sont des suppositions".

Cassure dans la courbe de poids

Le lait maternel comme les laits infantiles sont dépourvus de gluten

Les signes sont des selles abondantes, malodorantes, plus lourdes et d'aspect graisseux. Des vomissements et des douleurs abdominales sont aussi fréquents. L'enfant devient apathique, sans dynamisme, ne sourit plus. Parfois, l'intolérance est asymptomatique et c'est la cassure de la courbe de poids qui fait à elle seule évoquer au médecin une potentielle intolérance lorsqu'elle a lieu entre les 6 mois et un an de l'enfant.

La prise de poids et la croissance s'arrêtent malgré l'appétit de l'enfant. Le corps de l'enfant change : il y a une fonte musculaire importante, une pâleur inhabituelle, des cheveux plus fins et ternes, une peau sèche, des signes de carences nutritionnelles.

Sommaire