L'intolérance au gluten : chez l'adulte aussi Apprendre à manger autrement pour guérir

apprenez à votre enfant à reconnaître les aliments qu'il peut ou non consommer.
Apprenez à votre enfant à reconnaître les aliments qu'il peut ou non consommer. © Monkey Business - Fotolia

Les aliments sans gluten sont généralement plus chers que les autres et le médecin peut fournir une ordonnance et une demande de prise en charge permettant, au niveau d'un forfait par mois, d'obtenir un remboursement partiel par la Sécurité sociale des aliments achetés. 

Il existe aujourd'hui de nombreux aliments disponibles sans gluten, notamment de la farine qui permet de fabriquer soi-même du pain. "Alors qu'au fond de l'Irlande on trouve toujours des produits sans gluten, en France c'est difficile en supermarché et encore plus dans la vie quotidienne et sociale. Par exemple, il n'y a qu'un seul restaurant qui cuisine sans gluten à Paris" regrette le Pr Cellier. 

Suivre le régime réactive la croissance

L'enfant malade peut avoir des difficultés à suivre un régime aussi strict que celui sans gluten, d'autant plus s'il a été diagnostiqué tardivement et a donc déjà goûté de nombreux aliments. Il est important de lui faire comprendre qu'un aliment qu'il trouve gustativement bon ne l'est pas forcément pour son corps. Une autre motivation pour l'enfant peut être sa croissance qui va reprendre rapidement si le régime est correctement suivi. Il est important qu'il se rende compte que ses efforts ne sont pas vains.

Riz, maïs, pommes de terre sont autorisés

Si le régime sans gluten est strict, il y a néanmoins de nombreux aliments autorisés et donc à consommer sans problème même en cas d'intolérance au gluten. Ainsi, les légumes frais ou secs sont autorisés, les fruits aussi, de même que les noix, noisettes et amandes. L'huile, le beurre et la graisse sont aussi admis, le sucre et le miel aussi. Le riz, le maïs, le tapioca, la pomme de terre remplacent sans problème les pâtes et le blé. Le cacao pur ou en poudre est admis s'il porte bien la mention sans gluten.

Boissons alcoolisées : attention au procédé de fabrication

Parmi les boissons alcoolisées seules la bière (et donc le panaché) et la vodka sont interdites. Leur fabrication nécessite la fermentation de différentes céréales dont le blé et l'orge, il convient donc de les éviter. Le vin et les alcools forts sont autorisés avec modération (sauf spiritueux avec malt comme les whiskys qui sont généralement à base d'orge). Le thé, mais aussi le café et les jus de fruits frais également.

Sommaire