L'excès de sel favorise le cancer de l'estomac

Un rapport britannique estime qu'en diminuant la consommation quotidienne de sel, 1 cancer de l'estomac sur 7 pourrait être évité. Avec une absorption moyenne de 8,5 g par jour, les Français doivent réduire leur consommation.

L'excès de sel favorise le cancer de l'estomac
© hugh percival - Fotolia

En réduisant uniquement la consommation de sel, 1 cancer de l'estomac sur 7 pourrait être évité au Royaume-Uni. Le World Cancer Research Fund UK (WCRF), un organisme britannique caritatif de prévention du cancer, annonce en effet que 14 % des cas de ce cancer pourraient être évités en consommant moins de sel. Un apport quotidien de plus de 6 g de sel peut en effet augmenter le risque de cancer de l'estomac. L'OMS a fixé la limite de consommation de sel à 5 g par jour. Les Français sont pourtant nombreux à dépasser ce seuil avec une absorption quotidienne moyenne de 8,5 g.

Un code couleur pour manger moins salé

Une signalisation des aliments industriels à l'aide de feux tricolores a par ailleurs été proposée par le WCRF pour éviter de manger trop salé. Ce code couleur pourrait inciter la population à manger plus sainement en consommant moins salé mais aussi moins gras et moins sucré. Seuls 10 % du sel consommé provient du sel de table, 15 % sont naturellement présents dans les aliments et 75 % proviennent des aliments transformés qui contiennent des niveaux très élevés en sel.

Inflammation de l'estomac

Cinquième cancer le plus fréquent en France, le cancer de l'estomac est difficile à soigner car souvent diagnostiqué trop tard. Dans 80 % des cas, la bactérie Helicobacter pylori est à l'origine de la maladie. Un excès de sel facilite les infections par cette bactérie en provoquant une inflammation des parois de l'estomac. Le rapport estime par ailleurs que le cancer de l'estomac pourrait également être évité par une consommation accrue de légumes non féculents dans 21 % des cas et de fruits dans 18 % des cas.

Source : WCRF