Deux cas d'intoxications sévères suite à une ingestion de champignons

Deux cas dont un mortel d'atteinte musculaire sévère imputés à l'ingestion de champignons "tricholome équestre" ont été signalés le 7 décembre 2009 dans le département de Haute Garonne, après que ces deux personnes aient consommé pendant plusieurs jours consécutifs une quantité estimée à plus de 150 g/jour, de ce champignon frais qu'ils avaient cuit.
En cette période de récolte, l'apparition de tout symptôme associé à une consommation de champignons sauvages possiblement toxiques doit faire l'objet d'un appel au centre antipoison et/ou d'une consultation médicale dans des délais brefs. Le ministère de la Santé rappelle une série de recommandations dans un communiqué du 11 décembre : cueillir uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon (pied + chapeau) afin de permettre l'identification ; séparer les champignons récoltés, par espèce ; déposer les champignons séparément, dans une caisse ou un carton mais jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement ; toujours s'assurer de l'espèce des champignons et faire vérifier s'ils sont comestibles auprès d'un pharmacien ou d'une association de mycologie ; au moindre doute, jeter le champignon ; consommer les champignons frais en quantité raisonnable ; consommer rapidement la récolte ou la conserver 2 jours maximum dans le bac à légumes du réfrigérateur ; effectuer une cuisson prolongée, ne jamais consommer cru ; bien se laver les mains après la récolte ; éviter les sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) car les champignons concentrent les polluants.
Plus d'infos :
Société française de Mycologie
Centres antipoison