Tout savoir sur l'intolérance au lactose Attention aux carences en vitamines

pour les enfants, le recours à un lait sans lactose adapté est indispensable
Pour les enfants, le recours à un lait sans lactose adapté est indispensable pour la croissance. © Stockbyte - Thinkstock

Le Pr Benamouzig prévient : "Il est important est de savoir si l'on a ou pas une intolérance au lactose. Les symptômes n'étant pas spécifiques, il ne faudrait pas se priver de tous les laitages sans être certain de la présence de l'intolérance."

On l'a vu, le lait est un aliment très complet qui permet notamment chez l'enfant d'assurer une croissance optimale et solide. Sa consommation est plus faible à l'âge adulte mais ne doit pas être stoppée car elle reste utile pour prévenir, entre autres, les risques d'ostéoporose. De fait, des cas d'ostéoporose ont été rapportés chez des adultes déficitaires en lactase.

Côté digestif, que les intolérants au lactose se rassurent : il n'y a pas de risque de développer des maladies digestives à cause de cette intolérance. La seule conséquence est la présence de troubles digestifs temporaires.

Surtout ne pas bannir le lait

Evincer le lait de son alimentation lorsque ce n'est pas utile complique grandement la vie car il est très présent dans beaucoup d'aliments. En plus, ce n'est pas sans conséquence. "L'intolérance associée à une non consommation de lait entraîne aussi des carences en calcium, en vitamines B et D2", explique le Pr Benamouzig.

Le gastroentérologue ajoute : "En cas d'intolérance, il existe des supplémentations qui permettent de consommer du lait sans les inconvénients." Et surtout, il faut garder à l'esprit qu'il ne faut jamais arrêter le lait totalement : "Il suffit de bien les choisir" ajoute le Pr Benamouzig.

Pour les plus jeunes, même si l'intolérance est rare et généralement temporaire, il est possible d'avoir recours à du lait modifié pour assurer croissance normale avec toutes les vitamines nécessaires.

Sommaire