Hypercholestérolémie : faire à manger tout en gardant le plaisir

La mise en évidence d'un taux de cholestérol élevé entraîne des modifications importantes dans la vie quotidienne et notamment en termes d'alimentation. Comment faire à manger à toute la famille lorsque l'un des membres a trop de cholestérol ? Pour ça, il faut changer quelques habitudes de base. Pour le bien de tous.

Hypercholestérolémie : faire à manger tout en gardant le plaisir
© spotmatikphoto - Fotolia

Généralement, en cas d'hypercholestérolémie, le médecin recommande une perte de poids. Pas question de se lancer dans un régime "miracle", comme on en trouve dans les magazines féminins à partir du mois d'avril. La seule et bonne solution pour perdre du poids sans risque pour sa santé et surtout sans le reprendre, c'est de le perdre en suivant des règles simples.

Eviter un régime strict

D'abord, il ne faut pas s'affamer pour maigrir. En effet, dans ce cas, le corps serait désorienté et surtout, lorsque l'alimentation "normale" serait reprise, il ferait d'autant plus de stocks qu'il n'a été privé. La reprise de poids serait donc inévitable.

Ensuite, une perte de poids trop rapide serait dangereuse pour votre santé, notamment pour vos reins qui ne pourraient suivre la cadence du régime strict ou hyperprotéiné.

Changer ses habitudes

L'important est de prendre de bonnes habitudes. Voici une liste non exhaustive de ce qui est recommandé :

Evitez, si possible, de faire un repas pour vous et un repas pour le reste de la famille. Il est tout à fait possible de manger sainement et bon. Vous risqueriez d'être frustré par le contenu de votre assiette et ne pas l'apprécier. La solution est donc d'augmenter la portion de légumes et de fruits dans vos repas. Petits et grands gagneront en qualité et en équilibre alimentaire.

En favorisant les légumes par rapport aux féculents, vous gagnez en vitamines et minéraux et diminuez la proportion de matières grasses : s'il est courant de rajouter un peu de fromage sur les pâtes, on le fait plus rarement avec les haricots verts, par exemple. Préférez une cuisson des légumes à la vapeur, en y ajoutant si vous le souhaitez des épices.

Remplacer la crème dessert par des fruits

Même conseil pour les desserts : remplacez les crèmes desserts (qui sont très sucrées et grasses), par des fruits. D'abord, parce qu'ils n'ont pas besoin d'être sucrés mais également parce qu'ils sont sans matière grasse. En plus, ils vous apportent des vitamines et nutriments indispensables. Par contre, on évitera de les tremper dans du chocolat ou du caramel...

Pour les yaourts, préférez-les non sucrés, à 0% de matières grasses, avec des morceaux de fruits fraîchement découpés comme des pommes, des kiwis ou même des mangues si la saison le permet.

Une astuce pour diminuer la taille de vos portions ? Choisissez des assiettes plus petites : la quantité de nourriture prenant plus de place, vous aurez l'impression d'être tout autant rassasié qu'avec une grande assiette à moitié vide. Vous pouvez également servir directement les assiettes avant de passer à table. Vous éviterez ainsi le plat à table et la tentation de vous resservir.

Pas de margarine pour les enfants

Autre bon réflexe : remplacez le beurre par de la margarine enrichie en stérols végétaux. On ne vous dit pas de vous priver totalement de beurre, mais pensez-y lorsque vous faites revenir vos légumes à la poêle, par exemple. Attention, les enfants ont besoin des graisses animales pour bien grandir, il est donc préférable de leur laisser le beurre pour les tartines.

Lorsque vous allez au supermarché, vous pouvez vous "perdre" au rayon des gâteaux salés ou des chips. Par hasard, des paquets se retrouvent alors dans votre caddie. Pourtant, vous le savez bien : les aliments frits ou très gras sont déconseillés en cas de cholestérol. La solution : faites une liste de courses et des menus de la semaine pour éviter ce genre d'achat compulsif.

Pour en savoir plus