Faut-il avoir peur de l'aspartame ? Mission possible : le combat de Betty Martini

Betty Martini a presque 80 ans. Infirmière retraitée, elle pourrait couler des jours paisibles dans sa résidence aux Etats-Unis. Mais non : depuis 20 ans elle a fait de la lutte contre l'aspartame son combat, au point d'y consacrer sa vie et de répondre à des interviews à des heures indécentes.

Pourquoi avoir décidé de vous battre pour faire interdire l'aspartame ?

J'en ai vu les conséquences sur des proches. L'aspartame a des conséquences multiples. Il tue des bébés, il provoque des fausse-couches mais aussi des maladies dégénératives, du diabète (il interagit avec l'insuline), il détruit le nerf optique, c'est un poison ! Il a provoqué une véritable épidémie de par le monde et, pourtant, il demeure autorisé partout !

Pourquoi les autorités sanitaires ne réagissent-elles pas, si l'épidémie est si avancée ?

Parce que l'industrie fait pression ! Elle a beaucoup de pouvoir, c'est pour ça que le scandale a pu être contenu. Ce que Donald Rumsfeld, alors président de Searle, a réussi à faire est tout de même incroyable : il a fini par faire approuver un produit dont la FDA reconnaissait pourtant dans un premier temps qu'il pouvait être dangereux !

Tout le monde se tait à cause des pressions. On ne peut donc pas s'attendre à obtenir des réponses honnêtes.

Comment faire pour que le message passe tout de même ?

La seule solution, c'est de communiquer via les media et d'aller informer les gens, patiemment, pays par pays. C'est pour ça que nous avons nommé des correspondants de notre association, Mission possible, dans pas moins de 42 pays. Chacun fait des conférences, contacte les médias, tente de diffuser le message. Depuis quelques années, heureusement, les choses semblent bouger.

De quelle façon peut-on éviter de consommer de l'aspartame ?

Les fabricants n'ont pas partout l'obligation de mentionner clairement que le produit contient de l'aspartame. La seule solution sûre à 100 %, c'est donc de ne pas consommer de produits transformés : il faut tout cuisiner soi-même.

Par quoi peut-on remplacer le sucre ?

Il existe une substance entièrement naturelle, commercialisée sous le nom de "Just like sugar", qui n'est pas calorique et dont le goût est le même que celui du sucre. Pour moi, c'est sans risque, car il n'y a que des extraits d'aliments naturels, sans ajouts.

Sommaire