Faut-il avoir peur de l'aspartame ? Etude danoise : l'aspartame responsable d'accouchements prématurés ?

selon l'étude danoise, la consommation régulière de boissons gazeuses édulcorées
Selon l'étude danoise, la consommation régulière de boissons gazeuses édulcorées entraînerait un risque accru d'accouchement prématuré, déclenché pour raison médicale. © LAURENT VICENZOTTI - Fotolia.com

Une autre étude européenne a défrayé la chronique cette année, en provenance du Danemark et publiée fin 2010 dans l'American Journal of Clinical Nutrition. Le chercheur Thorhallur Halldorsson s'est ainsi appuyé sur une cohorte de près de 60 000 femmes enceintes, suivies entre 1996 et 2002, suivies dans un but scientifique plus général. Lui s'est penché sur leur consommation de boissons gazeuses et non-gazeuses, informations recueillies dans le cadre d'un questionnaire sur l'alimentation qu'elles devaient remplir.

Il a étudié la consommation de :

 boissons gazeuses avec vrai sucre

 boissons gazeuses avec édulcorant

 boissons non-gazeuses avec sucre

 boissons non-gazeuses avec édulcorant.

Il apparaît, selon ses conclusions, que la consommation d'au moins une boisson gazeuse édulcorée par jour augmente le risque d'accouchement prématuré de 29 %. Un risque qui grimpe à 78% lorsque la consommation est d'au moins quatre boissons de ce type par jour !

La différence existe également pour les boissons non-gazeuses mais elle est moins marquée : entre 11 % et 29 % de risque supplémentaire d'accouchement prématuré.

"De plus, ces naissances prématurées sont des accouchements déclenchés pour raison médicale, note la gynécologue Marianne Buhler. C'est donc potentiellement plus inquiétant. Cette étude nécessite des recherches plus approfondies. Il faudrait notamment connaître les raisons qui ont poussé les médecins à déclencher ces accouchements."

Sommaire