Faut-il avoir peur de l'aspartame ? Un avertissement pour les femmes enceintes

un avertissement sur les emballages pourrait bientôt aider les femmes enceintes
Un avertissement sur les emballages pourrait bientôt aider les femmes enceintes à choisir des produits sans aspartame. © Sergej Khackimullin - Fotolia.com

"Contient de l'aspartame (source de phénylalanine et pourrait ne pas convenir aux femmes enceintes)" : telle est la mise en garde qui pourrait être bientôt apposée sur les denrées contenant de l'aspartame. Tel est le résultat du plaidoyer de la députée européenne Corinne Lepage auprès du Parlement européen. Cet amendement a été adopté récemment par la commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire. Une vraie victoire pour les consommateurs et une belle façon de répondre à l'inertie de l'EFSA, de la commission européenne et des Etats membres dans ce domaine", a souligné la députée verte.

Son "coup de gueule" fait suite à l'annoncer des résultats de l'étude danoise qui, rappelons-le, suggère que la consommation d'au moins un soda gazeux light par jour augmente le risque d'accouchement prématuré.

Voilà donc un vrai changement dans la façon d'envisager les choses. Mais il faudra encore attendre avant de voir ces petits avertissements sur les bouteilles de soda ou les biscuits light. En effet, pour être adopté, ce texte doit d'abord être voté en séance plénière puis obtenir l'accord du conseil des ministres. Il reste donc du chemin à parcourir avant l'éventuelle entrée en vigueur de cette mesure.

Ensuite, les fabricants disposeront de trois ans pour se mettre aux normes.

Sommaire