Faut-il avoir peur de l'aspartame ? 92 symptômes répertoriés, en lien avec l'aspartame ?

migraines, crampes ou même troubles neurologiques... la fda a reçu plus de 10000
Migraines, crampes ou même troubles neurologiques... La FDA a reçu plus de 10000 plaintes de consommateurs qui estiment leurs symptômes liés à l'aspartame. © Dušan Zidar - Fotolia.com

Si l'aspartame défraie la chronique depuis quelques mois, les effets secondaires qu'on lui impute ne datent pas d'hier. Pratiquement depuis sa mise sur le marché américain, en 1982, la Food and Drug Administration (FDA), chargée de donner son aval pour la mise sur le marché des produits alimentaires, a reçu pas moins de 10 000 plaintes concernant des symptômes que les consommateurs estimaient liés à l'aspartame.

La liste a été rendue publique en 1995, au nom de la liberté d'information. Plus de 90 symptômes y sont répertoriés. Reprenons quelques-uns des plus courants.

 Maux de têtes et nausées.

 Les crampes sont fréquemment citées. "Elles peuvent durer des heures parfois", commente Corinne Gouget, auteur de l'ouvrage "Additifs alimentaires" paru chez Dangles et membre de l'association Mission possible, fondée pour dénoncer les méfaits supposés de l'aspartame.

 Fatigue, insomnie, troubles de la mémoire...

 Troubles de l'humeur, hyperactivité et instabilité.

 Irruptions cutanées, perte de cheveux.

 Crampes abdominales, diarrhée...

 Certains consommateurs rapportent même des crises d'épilepsie ou des pertes de vision liées, selon eux, à l'aspartame.

 Sans compter "les enfants qui naissent prématurément et avec de gros retards mentaux", estime Corinne Gouget.

 Et ce que l'on reproche peut-être le plus souvent à l'aspartame : son aspect cancérigène. On lui impute notamment le développement de certaines tumeurs du cerveau et de lymphomes.

Sommaire