Maigrir sans régime Régimes restrictifs : l'effet yoyo

D'innombrables méthodes promettent LA solution pour maigrir VITE. Leur principe : diminuer ou éliminer des familles d'aliments de ses menus, histoire de s'en déshabituer et donc de perdre du poids. Une fois l'objectif pondéral atteint, on peut commencer à réintroduire les aliments interdits. En réalité, bien que l'on perde généralement des kilos dans les six mois, les études scientifiques arrivent toutes à la même conclusion : dans 95% des cas, le régime amène finalement à une reprise de poids à plus long terme, soit dans les cinq années qui suivent le régime.

 Pourquoi ça ne marche pas ? Ces régimes qui reposent sur des listes d'aliments interdits ou permis sont souvent la source de frustrations bien naturelles. Un régime aussi contraignant ne peut tenir sur le long terme. Au bout d'un moment, on craque inévitablement pour LE fruit défendu, on reprend du poids et on finit par culpabiliser. "Après plusieurs échecs, les personnes sont démotivées psychologiquement. Elles se sentent coupables et pensent qu'elles ont échoué par manque de volonté", explique le Dr Boris Hansel, endocrinologue à l'hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris. A terme, on se retrouve finalement avec plus de kilos qu'au départ. C'est le fameux "effet yoyo".

Mais ce n'est pas tout, il y a également des répercussions physiques. A force d'enchaîner les régimes, de perdre du poids, puis d'en reprendre, la répartition entre la masse graisseuse et la masse musculaire se modifie. Et pas dans le bon sens ! Après plusieurs années d'effet yoyo, vous vous retrouvez avec davantage de graisse que de muscle. Or ce sont les muscles qui brûlent le plus de calories. Ainsi, à poids constant, si vous avez perdu en masse musculaire, vous dépensez moins de calories au quotidien et donc vous prenez encore davantage de kilos. "Et qui dit plus de graisse dit davantage de problèmes cardiovasculaires, ajoute le Dr Hansel. De plus, moins on a de muscles, moins on bouge et donc plus on grossit. C'est un vrai cercle vicieux !"

Pour limiter les dégâts, le mieux est encore de se faire accompagner par un médecin nutritionniste ou un diététicien. Attention, pas un cyber coach ou tout autre programme miracle que l'on trouve sur Internet et qui promet de maigrir beaucoup et surtout très vite, sans vous lâcher tant que vous n'aurez pas perdu ces fameux kilos. "Ce genre de programme rend la personne dépendante du suivi et dès qu'il s'arrête, elle reprend ses kilos, déplore Boris Hansel. Ce qu'il faut, c'est un accompagnement sur le long terme, avec un spécialiste qui donne des repères et des principes à intégrer petit à petit dans sa vie quotidienne."

Sommaire