Les additifs dans votre assiette Santé : moins d'1 % d'intolérants à un additif

 Les arômes sont connus depuis très longtemps et l'industrie n'a pas changé leur fabrication. Le seul effet connu des arômes est le dégoût du consommateur face à un arôme. Et encore, les goûts varient d'un pays à l'autre... Il est cependant préférable de favoriser les arômes non sucrés auprès des enfants en bas âge pour éviter les addictions au goût sucré qui peuvent favoriser une obésité infantile. Ne forcez pas un enfant qui préfère un yaourt nature à en choisir un aux fruits ou sucré, par exemple.

 Moins d'un pourcent de la population serait allergique ou intolérant à certains additifs seulement (chiffre CNRS), c'est négligeable au regard de l'exposition importante et quotidienne aux additifs. Il ne faut donc pas les incriminer de tous les maux et de toutes les allergies notamment alimentaires, d'autant qu'en général les allergies de ce type sont causées par des aliments "purs" et non préparés comme le lait, les œufs ou l'arachide. Consommés avec modération, ces additifs ne sont pas nuisibles à la santé.

Sommaire