Les additifs dans votre assiette La liste des colorants figure sur les emballages

Noir, vert, bleu, jaune, rose : toutes les couleurs sont possibles

Parmi les colorants naturels il y a par exemple la chlorophylle (verte), l'encre de seiche (noire) ou encore le chou rouge (bleue), la framboise ou la fraise (tons rosés), le café ou le thé (marron) ou le safran (jaune), etc.

 Les colorants alimentaires utilisés en industrie qu'ils soient natures (reproduisant une couleur naturelle) ou de synthèse (nouvelle couleur) doivent être indiqués sur les emballages dans la liste des ingrédients. Ils sont identifiables par la lettre E et le chiffre qui suit est propre au colorant et commence par 1.

E100 : curcumine (produit naturel), couleur jaune pour moutardes, potages et produits laitiers.

E102 : tartrazine (produit chimique), couleur jaune pour sodas, paëlla et plats préparés.
E120 : cochenille (produit naturel), couleur rouge pour apéritifs, charcuteries et produits laitiers.

E122 : azorubine (produit chimique), couleur rouge pour pâtisseries, desserts, bonbons.

E140 : chlorophylle (produit naturel), couleur verte pour bonbons, sirops, desserts.
E142 : vert lissamine (produit chimique), couleur verte pour sirop, bonbons, desserts et liqueurs.

Tous les aliments peuvent être colorés par les industriels

 On peut voir qu'il existe pour chaque couleur naturelle un équivalent chimique. La raison est simple : il coûte moins cher de fabriquer les colorants chimiquement que de les extraire des plantes, d'autant que le temps de fabrication est aussi très rapide et pour une grande quantité. Tous les aliments peuvent être colorés. Du coup, on voit apparaître des pâtes de toutes les couleurs, mais aussi des soupes aux tons très soutenus. En fait, quasiment tous les ingrédients préparés ont des colorants ajoutés, de la sauce tomate au thé glacé.

Sommaire