La santé par le chocolat Mythe de la crise de foie et protection des dents

Constipation

Le chocolat contient plus de 10 % de fibres qui peuvent accélérer le transit, mais aussi des tanins qui, eux, le ralentissent. L'un dans l'autre, le rôle du chocolat dans la constipation n'a jamais été démontré.

Ulcères

Les acides gras du cacao ont une action bactéricide sur la bactérie Helicobacter pilori qui est impliquée dans les ulcères de l'estomac et du duodénum. La consommation de 2 à 3 tasses de chocolat par jour améliore même le traitement contre l'ulcère selon une étude japonaise.

Chocolat et crise de foie

Des études chez le rat montrent que les polyphénols du cacao protègent des lésions hépatiques précoces dues à l'alcool et diminueraient la sévérité des hépatocarcinomes qui peuvent être à l'origine de certains cancers primitifs.

Le chocolat est souvent impliqué dans ce que les Français appellent la crise de foie. Pourtant, la crise de foie n'existe pas, il s'agit d'indigestion ou de troubles digestifs. Le chocolat n'est pas indigeste s'il est consommé dans le cadre d'un repas. Mais la condition est de laisser une place pour le chocolat dans le repas, comme on le fait pour le fromage. Manger du chocolat alors que son estomac est plein est forcément plus difficile à digérer...

Protection dentaire

Les phénols contenus dans le chocolat inhibent le développement microbactérien au niveau de la plaque dentaire. Le fluor contenu renforce l'émail et le phosphate tamponne les acides. Enfin, les tanins du cacao favorisent la prévention des caries en diminuant la formation de la plaque dentaire. Le chocolat se révèle bien moins cariogène que le sucre pur ou encore le raisin. Le tout est de ne pas en abuser et de bien se laver les dents après chaque repas.

Sommaire