Faut-il se méfier des boissons énergisantes ? Femmes enceintes, enfants et cardiaques : vous abstenir

 

L'innocuité des boissons énergisantes n'étant pas prouvée, certaines personnes plus fragiles devraient donc, dans le doute, s'abstenir d'en consommer.

 Les femmes enceintes et les mères qui allaitent leur bébé. Ce que la maman ingère est partiellement transmis au bébé. Qui est, par définition, beaucoup plus petit et plus faible. Si la caféine contenue dans une canette vous donne la tremblote, imaginez l'effet qu'elle peut avoir sur le fœtus ou même sur le nouveau-né. D'ailleurs, sans même parler des boissons énergisantes, le café est déconseillé aux femmes enceintes pour les mêmes raisons.

 Les enfants et les adolescents. Ils sont de moindre corpulence et leur système neurologique doit encore arriver à maturité. Mieux vaut donc éviter de perturber leur croissance avec ce type de boisson. En outre, c'est souvent chez les ados et les jeunes adultes que l'on note des surconsommations et des mélanges avec l'alcool.

 Les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires. Encore une fois, c'est l'effet de la caféine, déjà bien connu, qui devrait inciter les personnes cardiaques à bannir cette boisson de leur alimentation. Selon l'étude de l'hôpital d'Adélaïde, le sang de personnes saines ayant absorbé une canette de Red Bull est devenu aussi visqueux, une heure plus tard, que celui de personnes souffrant d'une maladie cardiovasculaire. Imaginez donc les dégâts possibles si le système était déjà malade au départ.

 Les sportifs ne devraient pas non plus consommer de boissons énergisantes avant une compétition. Contrairement à une idée reçue, elles n'améliorent pas les performances mais auraient plutôt l'effet inverse. Nous détaillons ce point plus loin.

 

Sommaire