Découvrez l'huile d'argan et ses vertus Dr Lemarchand-Duros : "Une huile à utiliser en complément"

Le Dr Caroline Lemarchand-Duros est nutritionniste. Elle explique pourquoi, selon elle, l'huile d'argan possède des propriétés intéressantes mais qui doivent être complétées avec d'autres types de matières grasses.

 

caroline lemarchand-duros est médecin nutritionniste.
Caroline Lemarchand-Duros est médecin nutritionniste. © DR

L'huile d'argan mérite-t-elle d'être vantée comme elle l'est aujourd'hui ?

Dr Lemarchand-Duros : A mon avis, c'est surtout un phénomène de mode. C'est une huile très rare et très chère, ce qui contribue à augmenter son aura. Elle possède bien des vertus, mais guère plus que les autres huiles. Il y a eu la mode de l'huile d'olive, il y a aujourd'hui la mode de l'huile d'argan.

Quels sont les éléments positifs qu'elle contient effectivement ?

Elle est très riche en antioxydants, ce qui est une qualité. Elle contient aussi pas mal de vitamine E, ainsi que des polyphénols et des sténols. Ce sont des éléments dont nous avons besoin dans notre alimentation.

Pourquoi semblez-vous un peu réticente ?

C'est que cela ne suffit pas pour en faire une huile excellente pour la santé : dans les acides gras, ce qui est intéressant, ce sont leur répartition. Il y a beaucoup d'Oméga 9. Ils sont bénéfiques s'ils sont associés aux Oméga 3. Or, l'huile d'argan n'en contient pas. Même chose pour les Omégas 6 qui sont très présents. Mais sans Oméga 3 et à fortes doses, ils peuvent avoir des effets cardiovasculaires néfastes.

Alors, comment bien consommer de l'huile d'argan ?

En fait, c'est comme toutes les huiles : il ne faut pas consommer qu'elle. On conseille en général de varier avec deux ou trois huiles, afin d'avoir des apports équilibrés.

De toute façon, l'huile d'argan a un goût très fort. Elle ne peut donc être utilisée qu'occasionnellement, pour donner une saveur particulière à une salade ou à un plat par exemple. Elle ne peut pas être d'utilisation courante.

 

Sommaire