Prévenir et traiter le diabète de type 2 Se protéger grâce à l'alimentation

Empêcher l'apparition du diabète grâce à un mode de vie adapté, c'est possible ! Zoom sur les mesures diététiques à mettre en place.

Le sucre n'est pas le premier en cause dans l'apparition du diabète.

Des études américaines l'ont prouvé : "Des personnes qui avaient un terrain favorable au diabète ont suivi un programme adapté, incluant une alimentation équilibrée et de l'exercice physique. Leur risque de déclarer un diabète a chuté de moitié", s'enthousiasme Marc Popelier.
Surveiller son alimentation ne veut surtout pas dire se priver mais tout simplement faire des repas équilibrés. Contrairement à une idée reçue, le sucre n'est pas le premier en cause dans l'apparition du diabète. Les nutritionnistes affirment même que les sociétés occidentales n'en consomment pas assez. Ceci dit, certains aliments tels que le pain ou les pommes de terre sont à consommer avec modération car hyperglycémiants. Mais ce qui pose problème, ce sont les lipides, présents en grande quantité. "D'une manière générale, notre alimentation est trop riche en graisses saturées. On les retrouve dans tout ce qui est bon au goût : charcuterie, fromage, viande grasse, etc."
Les recommandations nutritionnelles pour les personnes prédisposées au diabète varient donc peu des recommandations traditionnelles pour être en forme.
 Il y a d'abord les fameux cinq fruits et légumes par jour. Ca commence à rentrer : cinq portions de fruits et légumes au quotidien, c'est bon pour le cœur, pour les artères, pour la ligne, pour lutter contre le cancer et plein d'autres maladies. Et en plus, c'est bon, alors pourquoi se priver ?
 Lever le pied sur les graisses, notamment les huiles d'assaisonnement mais aussi celles des viennoiseries, charcuteries, fromages et autres réjouissances pourtant si agréables au palais. Ce sont elles qui viennent se loger au niveau de l'abdomen et empêchent l'insuline de fonctionner normalement.
 Limiter la consommation des sucres simples que l'on retrouve dans les sodas, les bonbons, le sucre du café, etc.
 Eviter la viande rouge et plutôt manger du poisson deux fois par semaine. Moins gras que la viande, il apporte lui aussi nombre d'éléments essentiels au bon fonctionnement de notre organisme.
 Répartir la consommation de féculents (le célèbre quatuor riz, pain, pâtes, pommes de terre) de façon harmonieuse sur les trois repas de la journée.
 Enfin, certains vont sans doute trouver cela malheureux, mais l'alcool est aussi à limiter : deux verres par jour pour les femmes, trois pour les hommes, au maximum pour les personnes en bonne santé. Celles qui se savent prédisposées au diabète doivent encore réduire, voire proscrire. Non pour son apport en sucre, contrairement à une idée reçue (le sucre s'est précisément transformé en alcool) mais pour sa teneur calorique, très élevée.

Il est recommandé aux personnes en surpoids de suivre dans les premiers temps un régime un peu plus contraignant, afin de perdre quelques kilos. Cela ne doit pas se faire sans les conseils avisés d'un spécialiste.

Sommaire