Dépistage du cancer du colon : comment ça se passe ? Un simple prélèvement de selles

pas de stress ni de déplacement, le test se fait à domicile.
Pas de stress ni de déplacement, le test se fait à domicile. © Yuri Arcurs - Fotolia

Vous avez 50 ans ou plus et vous devez faire votre premier dépistage du cancer du colon ? Pas de panique, vous ne subirez pas systématiquement une coloscopie.

Vous avez peut-être reçu une lettre de l'Assurance maladie vous proposant ce dépistage. Prenez-la avec vous lors de votre prochaine consultation chez votre médecin traitant.

Si vous n'avez pas reçu cette lettre, rassurez-vous, elle n'est pas indispensable. Car même sans lettre, le test est gratuit pour toute personne de plus de 50 ans, votre médecin traitant le sait bien.

Pour pouvoir se faire dépister, il suffit d'en parler avec son médecin traitant. Ce dernier vous remettra alors un test appelé test au gaïac, que vous pourrez ramener chez vous.

Six prélèvements sur trois selles consécutives

Si ce test est très simple à faire, il se déroule sur plusieurs jours. Explications : il s'agit de prélever deux petits fragments de selles que l'on dépose sur une plaquette du test. A vous de faire ces prélèvements trois fois, sur trois selles consécutives.

Une fois les six échantillons déposés sur la plaquette de test, il suffit de la glisser dans l'enveloppe fournie puis de la poster au laboratoire chargé de les analyser. Quelques semaines plus tard, vous et votre médecin recevrez les résultats.

 Dans 98 % des cas, ce test est négatif. Dans ce cas, vous êtes tranquille pour deux ans. 

 En cas de sang dans les selles, de troubles de transit chroniques, de douleurs abdominales inexpliquées, le médecin peut demander un nouveau test sans attendre le délai de 2 ans.

 Lorsque le test est positif (environ 2 % des cas), le médecin traitant prescrit à son patient une coloscopie pour rechercher la présence de lésions ou polypes dans le côlon ou le rectum.

 Ce test sera remplacé dans quelques années par un test immunologique qui s'appuiera là encore sur la présence de sang ou non dans les selles.

Sommaire