Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Café : ami ou ennemi ?

En savoir plus

Au vu de sa popularité et des nombreuses controverses à son sujet, le café a été l'objet de nombreuses études scientifiques. L'influence du café sur le stress, sur l'humeur ou encore sur le tonus des spermatozoïdes, tout ou presque a été fait. Bien souvent sans résultats concluants. C'est l'occasion de revenir sur les principaux effets positifs, prouvés et avérés, du café sur la santé (oui, il y en a !) :

 

 
Se réveiller sans café ? Impossible pour des milliers de personnes de par le monde.
Photo ©
 

» Digestion : le café favorise la digestion. Si on n'en connaît pas encore tous les mécanismes, on sait que ce breuvage stimule le transit intestinal ainsi que la sécrétion du suc pancréatique, nécessaire à la digestion des aliments en vue de leur assimilation intestinale. Le café favorise aussi la contraction de la vésicule biliaire, poche contenant les sels biliaires nécessaires à la digestion des graisses.

» Mémoire : selon une récente étude menée sous l'égide de l'Inserm(1), le café a un effet protecteur pour la mémoire chez les femmes. L'équipe de Karen Richie, de l'unité "Pathologies du système nerveux : recherche épidémiologique et clinique" a étudié la relation entre la consommation de caféine et les performances cognitives chez 4197 femmes et 2820 hommes âgés de 65 ans et plus durant 4 années. Il en ressort que la consommation d'au moins 3 tasses de café par jour protègerait les femmes de 65 ans et plus du déclin cognitif. Par contre, les chercheurs n'ont pas réussi à déterminer pourquoi ce sont les femmes qui bénéficient de ces effets protecteurs et pas les hommes. "Il est possible que les hommes et les femmes métabolisent différemment la caféine ou bien encore qu'il y ait une interaction hormonale", suppose Karen Richie.

» Maladies neurodégénératives : le café est très riche en polyphénols, les fameuses molécules aux propriétés anti-oxydantes, encore plus que le thé selon certains scientifiques, ce qui en fait un candidat idéal pour prévenir de nombreuses maladies, notamment les pathologies neurodégénératives du type Parkinson, Alzheimer ou sclérose en plaque. Dans ce domaine, que des hypothèses, des spéculations, pas encore de certitudes donc.


» Effet stimulant : surtout, mais est-il nécessaire de le rappeler, le café est un stimulant hors norme, permettant d'augmenter la concentration, de chasser la fatigue, de tenir éveillé, de favoriser la mémorisation, etc. Grâce à une absorption rapide de la caféine dans l'organisme (son taux maximal est atteint 30 minutes après son ingestion), ces effets ne se font pas attendre, d'où le coup de fouet pratiquement immédiat.
Enfin, sur le plan nutritionnel, le café n'est que très peu calorique (à condition de le prendre sans sucre) et avec son effet diurétique, il favorise l'élimination des toxines. S'il ne fait pas maigrir à proprement parler, il est sans conteste un allié minceur à ne pas négliger.

» En vrac : en outre et selon les études, le café pourrait avoir plusieurs autres bénéfices sur la santé : protection contre les cancers de la bouche, du pharynx et de l'œsophage, prévention des migraines (grâce à une action vasoconstrictrice sur la circulation cérébrale), de la cirrhose, influence positive sur l'humeur, effet bronchodilatateur, etc. On parle également de plus en plus d'un effet préventif pour les diabètes de type 2 (non insulinodépendants).

 

(1) "The neuroprotective effects of caffeine : A prospective population study (the 3C Study)", Neurology, 7/08/07


Magazine Santé Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT
Votre avis sur cette publicité