Repas de fêtes : profitez sans culpabiliser 5 gestes pour faire passer la gueule de bois

trop mangé, trop bu : c'est le foie qui trinque...
Trop mangé, trop bu : c'est le foie qui trinque... © LanaK_Fotolia
Cette fois, c'est bien du foie dont il est question. Et pour cause, c'est lui qui joue le rôle de nettoyeur lorsqu'on boit trop d'alcool. Grâce à une enzyme, le foie dégrade l'alcool et ses éléments toxiques. Ensuite il passe le relais au rein, qui va les éliminer via la voie urinaire.  

Mais parfois, lors de soirées particulièrement arrosées, le foie n'arrive plus à suivre le rythme et se retrouve vite débordé. Les composés toxiques de l'alcool ne sont plus si bien éliminés et là c'est votre appareil digestif qui trinque !  

Nausées, vomissements, maux de tête... C'est la fameuse gueule de bois. Il faut savoir que l'élimination totale de l'alcool est très lente : 0,15 gramme en 1 heure. Rien que pour éliminer un seul verre d'alcool, il faut donc environ 90 minutes.

Il n'existe aucun médicament miracle pour supprimer efficacement tous ces symptômes. Il faut donc faire preuve de patience et connaître quelques gestes de bon sens.

 Reposez-vous. Si vous vous levez avec des vertiges et des nausées, la meilleure chose à faire est de ne pas vous fatiguer inutilement. Rien ne vaut un bon sommeil réparateur.

 Pas d'excès. Si vous vous couchez tard, vous n'aurez pas forcément évacué tout l'alcool consommé au réveil. Laissez donc le temps à votre estomac de digérer tranquillement les excès de la veille. Evitez les aliments gras moins digestes et, surtout, l'alcool. Mangez donc très léger (un bouillon par exemple) et hydratez-vous bien pour aider l'élimination de l'alcool.

"Rien ne vaut un bon sommeil réparateur"

 Mal de tête. Du paracétamol fera passer la douleur. Evitez l'aspirine qui ralentit la dégradation de l'alcool.

 Mal au ventre ou à l'estomac. Si votre estomac supporte mal l'alcool, vous pouvez soulager la douleur avec un pansement gastrique. Sachez également que les eaux gazeuses facilitent la digestion. Si votre ventre vous fait souffrir, vous pouvez prendre un antispasmodique.

  Nausées et vomissements. Des anti-nausées classiques feront l'affaire.

Sommaire