Repas de fêtes : profitez sans culpabiliser Eviter la crise de foie

nausées, vomissements, langue pâteuse... aïe, vous avez trop mangé !
Nausées, vomissements, langue pâteuse... Aïe, vous avez trop mangé ! © Piotr-Marcinski_Fotolia

Le ventre lourd, une envie de vomir, votre repas ne passe pas ? C'est la fameuse crise de foie. Mais curieusement, le foie n'y est pour rien du tout. Bien qu'on utilise couramment cette expression, elle n'est pas correcte. En fait, il s'agit simplement d'une indigestion.

 Des symptômes digestifs et neurologiques : nausées, vomissements, langue pâteuse, maux de tête, etc. sont souvent associés à l'indigestion. Parfois aussi une douleur peut survenir sous la dernière côte, à droite. Non, il ne s'agit pas du foie, mais de la vésicule biliaire. En se contractant pour libérer des sels biliaires bien utiles à la digestion, elle peut provoquer une douleur violente.

 La cause : les repas trop copieux, en particulier trop riches en graisses, et bien arrosés. La solution : il faut tout simplement mettre l'appareil digestif au repos. En clair, dire non au foie gras et aux viandes en sauce. Au menu : des bouillons, des fruits cuits (compote de pommes maison par exemple), des légumes cuits, du riz blanc nature. C'est certes contraignant mais c'est la seule solution pour aller mieux.

"Il faut mettre l'appareil digestif au repos."

 Et pour l'éviter : mangez doucement (pour faciliter la digestion) et modérément (n'abusez pas du foie gras). Evitez les pièges (sauces grasses, bûche à la crème au beurre, etc.).

Et si vous savez que vous ne pourrez pas échapper à un repas riche, prenez du citrate de bétaïne en prévention. Ce médicament aide la sécrétion de bile et faciliter la digestion des graisses.

 

Sommaire