Repas de fêtes : profitez sans culpabiliser Gardez de la place pour la suite !

il existe mille et une façon de faire plaisir à vos convives.
Il existe mille et une façon de faire plaisir à vos convives. © Brebca - Fotolia.com
Foie gras, dinde, bûche chocolatée... Les repas de réveillon sont tout sauf légers. Voici quelques pièges et idées reçues à contourner.

 

Piège n° 1 : l'apéritif et les amuse-gueules

Les jours de fêtes, on a tendance à manger light toute la journée afin de se réserver pour le dîner. Résultat : on arrive affamé et, logiquement, on se jette sur les toasts et autres amuse-gueules. Souvent, ils sont très caloriques. Rien que dans 50 grammes de biscuits apéritifs au fromage ou de chips, on trouve déjà 250 calories. Dans un autre genre, méfiez-vous aussi des légumes crus qui, malgré les apparences, sont difficiles à digérer.

 Notre conseil : ne pas abuser des gâteaux apéritifs, mieux vaut garder de la place pour le repas.

Piège n° 2 : le pain et les toasts

Avec les huîtres, avec le foie gras, entre les plats pour grignoter, pour saucer, avec le fromage... Le pain est partout. Alors, à la fin du repas, si on ne fait pas attention, ça peut faire mal, d'autant plus si on le tartine allègrement de beurre ou de mayonnaise !

 Notre conseil : le pain est plutôt calorique, mieux vaut limiter sa consommation.

Sommaire