Le poisson, un aliment santé Riche en phosphore, en vitamines...

Pour vous forcer à en manger, vos parents vous assénaient-ils avec des phrases du type : "Le poisson, c'est bon pour ta mémoire et en plus, ça rend intelligent !" ? Si c'est le cas, ils vous ont peut-être menti mais c'était pour la bonne cause. Car même si le poisson ne rend pas plus intelligent (ça se saurait), il possède néanmoins de nombreuses qualités nutritionnelles qui en font un invité de choix dans l'alimentation.

D'ailleurs, le poisson a la côte dans l'assiette des Français puisque 79 % des adultes et 78 % des enfants[1] en consomment chaque semaine. Le saumon, le thon à l'huile, le cabillaud et la truite ou encore les sardines à l'huile sont ceux qui ont la faveur des Français.
Et ils ont bien raison puisque cet aliment de la mer est un allié santé de premier choix. Voici quelques uns de ses bienfaits santé :

 Il est riche en phosphore (d'où la légende sur de prétendues vertus pour la mémoire). 

 Généralement, le poisson est plutôt pauvre en graisses, mais cela dépend beaucoup des espèces. Des poissons comme le saumon, le thon, le maquereau ou la sardine (les plus consommés en France) sont plutôt gras mais ce sont de bonnes graisses. A l'inverse, la raie, la lotte ou la limande sont très pauvres en lipides.

 Tout comme les viandes, le poisson est une bonne source de protéines.

 Enfin, les poissons nous apportent également des oligo-éléments, comme le zinc, le cuivre, l'iode, le sélénium et le fluor, utiles au cerveau et au système nerveux.

 Question vitamines, le poisson n'est pas en reste non plus puisqu'il contient des vitamines A, D et B indispensables à notre santé et, notamment, à la croissance.

Les autorités sanitaires recommandent d'en consommer deux à trois fois par semaine, de varier les espèces pour profiter des bienfaits de chacune et de bien cuire le poisson à cœur, pour éviter les contaminations par des germes.


[1] Etude Inca 2 réalisée par l'Afssa, 2007

Sommaire