Substituts de repas et encas hyperprotéinés : "Respecter les indications" Encas hyperprotéinés : "Il y a des contre-indications"

Quels sont les risques principaux d'un régime hyperprotéiné ?

Pierre Azam : le risque principal est de le mener seul, sans le contrôle d'un professionnel, ou de ne pas respecter les indications et contre-indications médicales qui pourraient exister.

brigitte lelièvre.
Brigitte Lelièvre. © L'Internaute Magazine / Romain Bailbé

Quelles sont ces contre-indications ?

Les mineurs, les femmes enceintes, les personnes ayant des problèmes d'insuffisance rénale, les maladies cardio-vasculaires non stabilisées, les diabétiques, les intolérants aux protéines de lait ne devraient pas utiliser ces produits, de même que les personnes souffrant d'instabilité psychique.

Pour quelles raisons préférer les encas hyperprotéinés à de vrais encas (pomme, pain, yaourt, etc.) ?

Il ne faut pas confondre les collations que l'on appelle parfois "encas" et qui sont des aliments courants et les encas hyperprotéinés qui font partie de la famille des produits diététiques spécialement conçus pour les régimes destinés à la perte de poids.

Pour toutes les personnes de mon entourage ayant suivi un régime hyperprotéiné, avec perte de poids, assez conséquente souvent (et suivies médicalement) il y a eu un phénomène de rebond dans tous les cas. Pouvez-vous en expliquer les raisons ?

Les régimes hyperprotéinés sous suivi médical sont particulièrement difficiles à suivre dans la mesure où, pour protéger sa masse maigre, il faut apporter des quantités de protéines supérieures à celles que le sujet devrait dépenser. Les protéines ont la particularité de modérer l'appétit et il est souvent difficile, voire pour certains impossible, d'ingérer les quantités absolument indispensables. De ce fait, ces patients ne sont plus dans un régime hyperprotidique mais dans un régime hypocalorique très faible (souvent inférieur à 800 kcal). Au retour d'une alimentation équilibrée normo-calorique, la reprise de poids devient automatique.

Ces remarques ne concernent pas les substituts de repas et les encas hyperprotéinés qui sont destinés aux régimes aux alentours de 1200 kcal.

Sommaire