"Le diabète de type 2 est un problème de santé publique très sérieux" "On peut limiter l'apparition du diabète de type 2 par une bonne hygiène de vie"

le professeur patrick vexiau est chef de service de diabétologie à l'hôpital
Le professeur Patrick Vexiau est chef de service de diabétologie à l'hôpital Saint-Louis à Paris. © Cécile Debise/L'Internaute magazine

Quelle est la différence entre le diabète de type 1 et celui de type 2 ?

Pr Patrick Vexiau : Le diabète, d'abord, c'est l'augmentation chronique du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie).

Il y a deux types de diabète :

Le diabète de type 1 qui  touche des enfants, adolescents et adultes jeunes. Il est lié à la destruction des cellules (îlots de Langerans dans le pancréas) qui fabriquent une hormone, l'insuline, qui fait baisser le taux de sucre dans le sang. Cette destruction est liée au fait qu'il y a une production de cellules et d'anticorps qui les détruisent. C'est une maladie dite auto-immune (auto-destruction par le système immunitaire).

Le diabète de type 2 touche des adultes et des sujets plus âgés. Chez eux, l'insuline  est encore fabriquée, mais en quantité insuffisante pour les besoins (insulinopénie) et surtout elle est peu efficace (insulinorésistance). De plus des facteurs favorisent la révélation de ce type de diabète :

  Le manque d'activité physique (sédentarité).

  Une alimentation trop riche.  

Ces deux facteurs sont sources de surpoids et d'obésité. Ils sont le lit de la maladie chez les personnes qui sont génétiquement prédisposées (parents atteints eux aussi de diabète).

 

Quel est le diabète le plus fréquent, le type 1 ou le type 2 ?
Le diabète de type 1 touche 10% des diabétiques et celui de type 2 en touche 90%.

 

Dans le type 2, le facteur héréditaire est beaucoup plus fort

A quel âge se déclenche généralement le diabète de type 2 ?
Le diabète de type 2 apparaît le plus souvent après 50 ans, il est très fréquent chez les sujets âgés. Il touche 15% des plus de 85 ans.
Mais on voit de plus en plus de personnes jeunes le développer avant 40, voire 30 ans et même maintenant avant l'âge de 20 ans. C'est un problème de santé publique très sérieux.

 

L'un et l'autre sont-ils héréditaires ?
Les deux types le sont effectivement.  Mais dans le type 1, l'expression est peu fréquente. Le risque pour un diabétique de type 1 d'avoir lui-même un enfant diabétique est de 3%.

Dans le type 2, le facteur héréditaire est beaucoup plus fort. Le risque est plutôt de 30%. Cependant, pour le diabète de  type 1, il n'y a pas de prévention possible. Pour le diabète de type 2, on peut limiter ou retarder son apparition par une bonne hygiène de vie, en particulier en ayant une bonne activité physique, en mangeant équilibré et surtout en essayant de rester à un poids normal.

 

Est-il possible de prévenir le diabète de type 2 ?
On peut sûrement retarder son apparition, mais probablement pas complètement supprimer le risque de le voir apparaître.

Sommaire