Dr Assathiany : "On peut faire régresser l'épidémie d'obésité infantile" Le grignotage, une très mauvaise habitude

Quelles sont les habitudes alimentaires qui font grossir les petits?

Dr Rémy Assathiany : La pire habitude est le grignotage. Ensuite, c'est de manger de trop grandes quantités ; il faut prendre l'habitude de ne pas se resservir à table.

 

Est-ce que la petite douceur d'après repas (petit bonbon, chocolat, gâteau) comporte un danger à ce niveau-là chez un petit enfant (2 ans) ?

A bannir ! Elle induit des caries et fait grossir. Il y a d'autres moyens de faire plaisir à un enfant.

 

au goûter, pain et chocolat sont largement préférables aux viennoiseries, estime
Au goûter, pain et chocolat sont largement préférables aux viennoiseries, estime le Dr Assathiany. © L'Internaute Magazine / Cécile Debise

Que penser du fameux goûter de 16 h, après l'école, qui existe depuis si longtemps?

Excellent, mais il faut être sélectif. Ne pas donner de viennoiseries (trop riches en graisses). Donner comme quand on était enfant : pain et chocolat.

 

Faut-il interdire le chocolat, les bonbons et autres...? Sinon, quelle peut être la fréquence ?

Interdire les bonbons : aucun intérêt. On peut acheter et donner des images, des livres, ou faire un câlin. Le plus simple est de ne pas en avoir à la maison pour ne pas être victime de la danse autour du placard ! Chocolat : oui, lors du goûter. Excellent si usage modéré.

 

Lorsque j'étais enfant, entre 7 et 13 ans, je passais régulièrement mes vacances chez mes grands parents qui avaient un verger très rempli. Je passais littéralement mes après-midi à manger des fruits (prunes et cerises), à tel point que j'en avais des courbatures aux bras ! A la fin des vacances il fallait décaler les boutons de mes jupes de 5 à 7 cm, ce qui amusait ma mère. Question : ces séances de "boulimie" sucrée peuvent-elles encore avoir un impact sur ma morphologie aujourd'hui ?

Non, vous pouvez être tranquille. Les fruits contiennent beaucoup de constituants indispensables (vitamines et autres). Comme ils contiennent beaucoup d'eau, il y a peu de calories et ont le pouvoir de rassasier l'appétit.

 

Si un enfant réclame entre les repas, que faire, le faire patienter ou lui donner autre chose ? Mais quoi ? Fruits ? Quelle est la limite ?

Eviter le grignotage qui est un grand facteur d'obésité. Si la situation est intenable, on peut donner un fruit, voire un yaourt.

Sommaire