By-pass : pourquoi et comment se faire opérer ?

Un by-pass gastrique est une intervention chirurgicale bariatrique ayant pour finalité une importante perte de poids : 70% de l'excès pondéral après un an.

By-pass : pourquoi et comment se faire opérer ?
© Subscription - Fotolia.com

Il s'agit d'une réduction de l'estomac, couplée à une diminution du chemin entre l'estomac et l'intestin. L'estomac se remplit plus rapidement, et le circuit des aliments est raccourci. Le procédé est à la fois restrictif, comme dans le cas d'un anneau gastrique et malabsorptif (perturbe la digestion).
A quelles personnes le by-pass est-il recommandé ou déconseillé ?

Le by-pass est recommandé aux personnes souffrant d'obésité et dont l'Indice de Masse Corporelle (IMC) excède les 35 kg/m2. En général, cette intervention est proposée en deuxième intention, suite à l'échec d'un traitement médical ayant duré entre 6 mois et 1 an.

Le by-pass est en revanche contre-indiqué aux personnes présentant des troubles non stabilisés du comportement alimentaire, n'ayant pas été prises en charge médicalement au préalable, ou dépendantes à l'alcool ou aux drogues.

Comment se déroule l'opération ?
Avant l'opération, un bilan d'évaluation pluridisciplinaire est réalisé, incluant l'avis du médecin traitant, d'un psychiatre, d'un nutritionniste et du chirurgien. L'hospitalisation démarre la veille de l'intervention, et se poursuit jusqu'à 4 nuits après. D'une durée de 2 à 3 heures, l'opération se déroule sous anesthésie générale.

Quelles sont les complications possibles ?
Quelques temps après l'opération, il est possible de souffrir de vomissements, de douleurs pendant l'alimentation, ou aux membres inférieurs comme une phlébite. Des risques de hernie existent également.
Ces complications restent toutefois rares et ne concernent qu'un faible pourcentage des patients opérés. Le court-circuit gastrique peut provoquer un syndrome de dumping, c'est-à-dire une augmentation rapide de la glycémie conduisant à des étourdissements.

Comment se passe le suivi post-opératoire ?
A la suite d'un by-pass, un suivi médical et chirurgical est recommandé à long terme. Il convient également de respecter certaines règles alimentaires, notamment ne pas boire en mangeant, et éviter les aliments trop caloriques. La pratique d'une activité physique régulière est conseillée dès la sortie de l'hôpital afin de pérenniser la perte de poids. Un suivi psychologique est également possible, mais pas systématique.

Repères:
*Intervention restrictive et malabsorptive.
*Recommandée aux personnes souffrant d'obésité.
*Nécessite un suivi postopératoire sur le long terme.

Source : L'obésité de l'adulte, Université de Nantes

Lire aussi :