Bonnes ou mauvaises graisses ? La réponse : scruter les étiquettes

La réponse : l'huile de colza est très riche en acides gras insaturés. L'huile de palme, en revanche, est à bannir, car très riches en graisse saturée. Le souci, c'est que même si vous ne vous en servez pas vous-même pour cuisiner, elle se cache un peu partout dans notre alimentation. En effet, les industriels s'en servent très souvent pour confectionner toutes sortes de produits : biscuits, plats cuisinés, chips, pâtisseries... L'huile de palme est partout et l'on peut en ingérer des quantités quotidiennes impressionnantes si l'on n'y prend pas garde. La seule solution : bien scruter les étiquettes des produits que l'on s'apprête à déposer dans le caddie.

Pour assaisonner les salades, pensez à bien varier les huiles. La plus riche en graisses insaturées est l'huile d'olive mais l'huile de tournesol, de maïs ou encore de pépins de raisins sont également intéressantes. Evitez, en revanche, l'huile d'arachide.

Sommaire