Quelles alternatives au sucre ? Des édulcorants plus ou moins caloriques et sucrants

Table des calories des édulcorants les plus répandus
Nom Kcal pour 1 gPouvoir sucrant
Source : International sweeteners association
Saccharose (sucre blanc)41
Miel3,51,3
Sirop d'agave3,51,4
Fructose41,4
Stevia0200 à 400
Aspartame4200
Sucralose0600
Acésulfame potassium 0200
Saccharine0500
Néotame08000
Polyols Entre 0,2 et 50,3 à 1

Pour bien comprendre

 Les édulcorants intenses (aspartame, sucralose, néotame...) possèdent un immense pouvoir sucrant. Pour sucrer un produit, nous en utilisons donc une infime quantité. Ce qui explique pourquoi, même s'ils sont pour certains aussi caloriques à poids égal que le sucre blanc, lorsqu'on les consomme dans des boissons ou des plats, ils ne nous apportent quasiment aucune calorie.

 Le miel et le sirop d'agave contiennent en partie du fructose, une substance qui possède un pouvoir sucrant supérieur au sucre blanc. Ils peuvent être utilisés en plus faible quantité que le sucre dans la préparation des desserts, dans le thé, et de ce fait on consomme moins de calories

 S'il est vrai que les fruits contiennent du fructose, celui que l'on achète dans le commerce n'a pas les mêmes vertus pour la santé. Le fructose en poudre, ou fructose cristallin, est un produit industiellement raffiné tout comme le sucre blanc.

 Les édulcorants massiques (groupe des polyols), sont utilisés par les industriels car ils donnent une consistance au produit, tout en étant légèrement moins caloriques que le saccharose. Dans les gâteaux industriels ou les chocolats allégés par exemple, ils sont souvent accompagnés par un édulcorant intense, afin que le produit final soit aussi sucré au goût que le produit original non allégé.

A noter : Les polyols sont souvent incorporés aux chewing-gums ou autres bonbons dits "sans sucres" car ils sont non cariogènes. Ils contiennent toutefois des calories, et sont laxatifs à forte dose.

Sommaire