Quand drainer son foie ?

Nettoyer son foie facilite l'élimination des déchets, tout en stockant les vitamines dont notre organisme a besoin. Le passage entre l'hiver et le printemps est le moment idéal. Il est toutefois indispensable de se faire accompagner.

Quand drainer son foie ?
© tolikoff photography - 123 RF

Pollution, alimentation industrielle, stress... Le foie est mis à rude épreuve tout au long de l'année. Myriam Zlotnik, naturopathe, conseille de procéder à un drainage du foie afin de retrouver forme et énergie. Mais attention, détoxifier son foie ne se fait pas n'importe comment. 

Pourquoi drainer son foie ?

Plus on avance en âge et plus on aura des signes de fatigue hépatique. Prendre soin de son foie est capital pour la préservation de sa santé et garantit le bon équilibre de l'organisme. On pourra facilement observer les signes de fatigue du foie comme une mauvaise haleine, une langue chargée, des réveils nocturnes entre 1 h et 3 h du matin, ou encore, des maux de tête.

Choisir la bonne période

Le changement de saison est idéal pour procéder au drainage du foie. En médecine traditionnelle chinoise, on préconise le passage de l'hiver au printemps. En effet, durant l'hiver le corps met au repos les organes dédiés à l'élimination et c'est au printemps qu'ils seront très sollicités et auront le plus de force.

Avec le drainage, on boostera le processus d'élimination des toxines déjà naturellement mis en route au printemps.

Par ailleurs, la période hivernale est propice à la production et surtout au stockage de déchets qui finiront par envahir le sang si l'on ne les élimine pas.

Avoir suffisamment d'énergie

Pour un drainage efficace et réussi, il faudra s'assurer que l'on ne gaspillera pas d'énergie inutilement afin de tout concentrer sur le travail du foie. Une bonne vitalité sera nécessaire pour avoir les ressources nécessaires à cette détoxification.

Si l'on ressent déjà de la fatigue ou encore du stress qui en consomme beaucoup, le drainage peut avoir tout l'effet inverse. Il faudra donc se revitaliser afin de retrouver l'énergie suffisante pour effectuer correctement cette detox.

Pour concentrer son énergie sur la détox du foie, on fera en sorte de s'alléger. S'alléger en stress en pratiquant les activités adéquates et alléger son alimentation pour ne pas consommer tout son capital énergétique au niveau de la digestion.

En quoi ça consiste ?

Pour éliminer les toxines et régénérer le foie, on éliminera les laitages, les produits raffinés trop gras et trop sucrés, les excitants (alcool, café, tabac…) ou encore les grillades pour se concentrer sur des aliments riches en fibres, de préférence crus.

On boira environ 2 litres d'eau par jour. Une fois le nettoyage entamé et la machine lancée, c'est là que l'on pourra ajouter l'action de plantes comme l'artichaut, le boldo et le fumeterre pour le soir afin d'aider au nettoyage nocturne ; le romarin, le radis noir et le chardon-marie se prendront après les repas pour libérer la bile. Le choix des plantes adaptées se fera grâce à l'accompagnement du naturopathe.

On pourra également appliquer une bouillotte chaude sur son foie chaque soir. Pour se relaxer afin d'éviter le stress et éliminer encore plus les toxines, on pourra opter pour le sauna et des exercices doux comme la sophrologie, la méditation ou encore le yoga.

Myriam Zlotnik pratique également la réflexologie faciale pour accompagner les détox.

Se faire accompagner

Un accompagnement dans une détox du foie est plus que conseillé. En effet, le drainage doit être fait correctement en prenant compte de son état physique du moment. Par exemple, le drainage du foie est totalement contre-indiqué pour les femmes enceintes. En revanche, une détox globale pour préparer une future grossesse sera idéale. On ne pratiquera pas non plus ce type de drainage si l'on souffre de lésions ou de troubles spécifiques au niveau du foie.

Il faut aussi être conscient que libérer les toxines du corps peut avoir des conséquences quelque peu désagréables comme des boutons, une sueur plus odorante, une urine foncée. Même si ces désagréments sont le signe du bon fonctionnement du processus, ils peuvent être inquiétants lorsque l'on affronte son drainage seul. D'où l'intérêt une nouvelle fois d'être accompagné. Par ailleurs, changer d'alimentation et adopter une nouvelle hygiène de vie n'est pas toujours facile à mettre en place et un naturopathe sera en mesure d'évaluer les risques, mais aussi le succès du drainage avant de commencer, et pourra vous proposer une détox personnalisée.

Enfin, une petite astuce que l'on pourra appliquer tous les jours même si l'on n'est pas en détox. On pratiquera un brossage à sec avant la douche avec une brosse douce en poils naturels. Effectuez les mouvements de bas en haut, toujours en direction du cœur. Ce réflexe quotidien permettra d'évacuer plus facilement les toxines par la peau.

Par Myriam Zlotnik, thérapeute certifiée et validée du réseau Médoucine

Lire aussi