Chocapic ou Frosties : quelles céréales choisir pour vos enfants ?

Riches en vitamines et en fer, énergétiques pour bien démarrer la journée et rapides à préparer, les céréales du petit déjeuner sont idéales pour les parents pressés. Et les enfants les adorent. Oui, mais est-ce une bonne idée ? Nos conseils pour bien les choisir.

Chocapic ou Frosties : quelles céréales choisir pour vos enfants ?
© tan4ikk - 123 RF

Selon une enquête de l'Association nationale de défense des consommateurs (CLCV), publiée fin octobre, donner des céréales aux enfants au petit déjeuner n'est pas une bonne idée. Et pour cause : la plupart d'entre elles sont trop sucrées et amènent les enfants à consommer jusqu'à trois fois la dose recommandée. Cette enquête a passé au crible pas moins de 105 produits vendus en grande surface.

Les céréales ont été évaluées à partir du système Nutri-Score, mis en place dans le cadre de la Loi Santé afin d'aider les consommateurs à interpréter les étiquettes nutritionnelles et mieux comparer les produits entre eux. L'enquête a montré que 63% des références étudiées se trouvaient dans la catégorie C, sachant que l'échelle Nutri-Score va de A (bon) à E. Pour le reste, 28% étaient classés D. Seules les céréales Weetos de Weetabix avaient obtenu la lettre A.

Si les céréales sont mal notées, c'est en raison de leur quantité de sucre (en moyenne 28 g pour 100 g de produit. Avec sur le podium : les Smacks de Kellogg's (43 g de sucre) ! Une quantité bien trop élevée pour un enfant. Autre surprise, la faible quantité de céréales présente dans les recettes : certaines marques en comportent moins de 50 %. La palme revient aux céréales fourrées, qui ne contiennent en moyenne que 53 % de céréales dans leur préparation. Alors pour s'y retrouver et faire les bons choix nutritionnels, voici quelques repères.

1-Ne laissez pas les enfants choisir à votre place

Jouets, images à collectionner, packaging à l’effigie de ses héros préférés... Les géants des céréales rivalisent d'idées en tout genre pour faire fondre vos enfants. Alors, un conseil, ne laissez pas vos enfants prendre la main, sans pour autant leur imposer des céréales qu'ils ne vont pas aimer. Proposez leur 2-3 produits que vous aurez vous-même sélectionné.

2-Quelles céréales choisir ?

Il faut savoir qu'elles ont la plupart du temps subi des transformations lors de la cuisson afin d'obtenir la forme voulue. C'est le cas des céréales soufflées, extrudées (boules, anneaux, étoiles) ou encore éclatées (grains de riz). Mais ce procédé augmente l'index glycémique. Autrement dit, ces céréales font augmenter la glycémie et ont tendance à ouvrir l'appétit. Et donc favorisent à terme le surpoids et le diabète.

© Thierry Souccar Editions

Les flocons d'avoine sont les seules céréales brutes (non transformées) et donc les plus intéressantes nutritionnellement. Leur index glycémique est le plus faible. Ils contiennent aussi davantage de protéines et de fibres. Une astuce : vous pouvez les préparer à l'anglaise sous forme de porridge, plutôt le week-end quand vous avez du temps. Il suffit de les mélanger à du lait, de porter à ébullition, puis de chauffer doucement 5 à 10 minutes sans arrêter de mélanger, jusqu'à épaississement. Pour un porridge gourmand, ajoutez des rondelles de banane et des noix hachées. Les mueslis peuvent être une alternative intéressante. Mélange de céréales brutes et de céréales transformées, ils contiennent des fruits secs, un bon point !

3-Et s'ils n'aiment pas les flocons d'avoine et les mueslis ?

Premier réflexe, armez-vous d'une loupe et scrutez les étiquettes nutritionnelles. Car il y a sucré et sucré. Certaines céréales peuvent atteindre des quantités de sucre particulièrement élevées : 43 g de sucre pour 100 g pour les Smacks, 37 g pour les Frosties et pour le CaoCroc (Auchan), mais 21 g pour les Weetos ou pour les Crousti Petal (Intermarché). Retenez qu'autour de 20 g c'est raisonnable.

Soyez attentif aussi à la liste des ingrédients. Celui qui est en tête de liste est celui dont la quantité est la plus importante et ainsi de suite. Par ailleurs, retenez que l'équilibre nutritionnel ne se joue pas à la journée. Si dans la semaine, vous proposez d'autres types de céréales à vos enfants, alors ils peuvent se faire plaisir de temps en temps avec leurs céréales préférées, même si celles-ci sont très riches en sucre.

4-Où trouver d'autres sources de céréales ?

Baguettes traditionnelles, viennoises, brioches, pain de mie complet... N'hésitez pas à varier le petit déjeuner de vos enfants. Avec un peu de beurre et de confiture, nul doute que vous les régalerez autant qu'avec des céréales. L'intérêt du pain, c'est qu'il demande davantage de mâche, il est donc plus rassasiant. Une astuce enfin : les petits pains au blé complet ou aux noix sont faciles à manger et peuvent même être emportés sur le chemin de l'école si vous manquez de temps.

5- Bio, enrichies en céréales... C'est mieux ?

Les allégations santé du type "enrichies en vitamines et en fer", "céréales complètes" ou encore "bio" ne doivent pas être un critère choix. Si les céréales sont ultra-transformées, qu'elles soient bio ou pas, c'est du pareil au même, peut-on lire dans "Le bon choix pour vos enfants", paru en septembre aux éditions Thierry Souccar. Par exemple, les Choco pops pépites multi céréales sont certes de meilleure qualité que les Choco pops classiques en raison de la présence de flocons d'avoine et d'une moindre quantité de sucre ajouté, mais, commentent les auteurs du livre, "ce produit n'en demeure pas moins ultra-transformé. Il est peu rassasiant. L'enfant risque d'avoir faim très vite et de manquer de concentration à l'école".

Le matin, le petit déjeuner idéal pour les enfants se compose : d'un fruit (ou jus d'orange, jus de pomme, compote), d'un laitage (lait, yaourt, fromage) et d'un produit à base de céréales.

Lire aussi