Maigrir en douceur : les secrets de la diététique chinoise

Grâce à la diététique traditionnelle chinoise, on peut non seulement garder une bonne santé, mais aussi ne pas grossir et même… maigrir lentement et sûrement !

© Kyrylo Shevtsov - 123 RF

La diététique chinoise est d'abord conçue pour entretenir la santé, à partir des principes de base de la Médecine Traditionnelle Chinoise. "La médecine et les aliments proviennent de la même source", dit un proverbe chinois. La diététique fait d'ailleurs partie des cinq pratiques de la médecine chinoise aux côtés de l'acupuncture, de la pharmacopée (plantes), des massages (Tuina) et des exercices énergétiques (Qi Gong et Tai-chi). Il s'agit de manger correctement pour ne pas tomber malade.

Pascale Perli, praticienne et formatrice de Médecine Traditionnelle Chinoise, nous aide à y voir plus clair. Selon elle "si on mangeait comme les Chinois qui respectent leurs traditions alimentaires, on ne grossirait pas".

Voici les grands principes de ce régime :

- se passer de dessert. Pas de gâteaux, pas de sucre à la fin du repas.

- ne pas consommer de laitages, ni de fromages. Le lait fait grandir les petits d'hommes jusqu'à 7 ans, ensuite il fait grossir.

- ne pas manger de pain : les chinois le remplacent par du riz.

- éviter soigneusement les crudités, très difficiles à digérer.

- fuir ce qui est gras comme les charcuteries et les biscuits d'apéritif.

L'idée générale c'est qu'il faut faire attention à ne pas trop dépenser d'énergie pour digérer. "Ce que la casserole n'a pas cuit, c'est ton corps qui doit le cuire", pointe Pascale Perli. Ainsi, il est judicieux de ne pas manger de légumes crus qui demandent de l'énergie aux reins et à la rate pour être assimilés. Et d'autant plus en hiver, il vaut mieux éviter soigneusement les légumes d'été qui sont faits pour refroidir le corps (tomates, concombres), les graines germées, pour privilégier les légumes d'hiver, cuits, comme les poireaux, les potimarrons, les champignons, les carottes…

L'assiette idéale de la diététique chinoise

Pour un repas bien équilibré, Pascale Perli conseille de composer son assiette avec :

- 1/3 de féculents, de céréales comme le riz, le quinoa, la pomme de terre, le pain complet (bio), les pâtes (cuites al dente et sans sauce industrielle).

- 100 grammes maximum de protéines animales ou végétales : viande, poisson, œuf, tofu (fromage au lait de soja), légumineuses (lentilles, petits pois, haricots).

- Le reste : des légumes à volonté, si possible cuits.

Et pour maigrir vraiment : oublier les féculents un repas sur deux. Privilégier les poissons vapeur ou les viandes grillées accompagnés de légumes.

Mais attention, il ne s'agit pas de se priver et de s'affaiblir, bien au contraire. "Pour maigrir, il faut de l'énergie" prévient la praticienne. "Dans cette assiette idéale, il y a des céréales, qui donnent de l'énergie, des protéines qui donnent aussi de l'énergie mais surtout qui nourrissent le sang, en donnant des nutriments indispensables au corps, et des légumes qui nettoient le corps et empêchent de grossir. "

Pour maigrir et se détoxifier elle conseille particulièrement les légumes un peu amers comme les endives, la roquette, les asperges, les pissenlits, les artichauts, le céleri. Elle recommande les fruits en encas, et un ou deux carrés de chocolat noir pour se faire plaisir. 

Le petit-déjeuner, empereur de la journée chinoise

Pour bien commencer la journée, Pascale Perli recommande de boire une tasse d'eau chaude, avec éventuellement quelques gouttes de citron. C'est un excellent nettoyant des intestins paraît-il. Ensuite, il faut absolument prendre un bon petit-déjeuner : "Manger comme un roi le matin, comme un prince à midi, comme un pauvre le soir ".

Si traditionnellement les chinois mangent le matin de la soupe de riz, on peut très aisément la remplacer par d'autres céréales cuites. Mais attention ! Pas de müesli industriel ou de "spécial K", bourrés de sucre. Elle préconise deux tranches de pain complet, bio, avec un peu de beurre et de confiture, ou un porridge d'avoine chaud avec du lait végétal (soja, amande). À accompagner de thé, mais en évitant le jus d'orange, trop acide pour l'estomac de bon matin.

"L'important c'est de prendre conscience de ce qu'on mange, de ce que ça procure à notre organisme et d'éviter les excès et les extrêmes en tous genres", conclue-t-elle. 

Les explications en vidéo :

 

© Medoucine

Article proposé par Pascale Perli, praticienne et formatrice en médecine traditionnelle chinoise, membre du site Médoucine.com, la médecine douce en toute confiance.