Beurre : pas si mauvais que ça pour la santé

Une étude américaine suggère que la consommation de beurre n'est pas aussi néfaste pour la santé, que les recommandations nutritionnelles peuvent le laisser penser.

Beurre : pas si mauvais que ça pour la santé
© foodandmore - 123RF

Voilà une étude qui donne envie de remettre du beurre dans ses épinards. Une analyse de plusieurs études cliniques, américaines et internationales, menée par des chercheurs américains, suggère qu'il n'existe qu'une faible association entre la consommation de beurre, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaire, et le risque de mortalité. 

Pas d'association entre les maladies cardiovasculaires et le beurre. Les chercheurs ont passé au crible les résultats de 9 publications scientifiques indépendantes, regroupant ainsi un total de 636 151 participants. Aucune des études analysées ne révélait une relation significative entre l'apparition de maladies cardiovasculaires et la consommation de beurre. Pour ce qui est de la mortalité, deux études montraient que la consommation de 14 g de beurre par jour, n'augmentait le risque de mortalité que de 1% seulement. Plus surprenant encore, la consommation de cette même quantité de beurre diminuerait de 4% le risque d'apparition d'un diabète de type 2, et serait associée à une incidence plus faible de la maladie, toujours selon les études analysées par les scientifiques américains. 

Même pas peur du beurre. Selon les chercheurs, l'association entre le beurre, la mortalité, les maladies cardiovasculaire et le diabète de type de 2 seraient donc faibles. Ils insistent néanmoins sur le fait que de nouvelles études devraient être menées, afin d'étudier plus en détail les effets, sur le long terme, de la consommation de beurre sur notre santé. "Ces résultats ne sont pas favorables à l'accent mis, par les recommandation nutritionnelles, sur la diminution ou l'augmentation de la consommation de beurre", précisent également les chercheurs dans la conclusion de leur article. En effet, les recommandations nutritionnelles conseillent de préférer les aliments riches en lipides insaturés, aux aliments riches en graisses saturées, comme le beurre. Or, plusieurs études auraient déjà révélé un effet bénéfique sur la santé du beurre, et plus globalement des graisses provenant des produits laitiers. Pour les scientifiques, ces recommandations nutritionnelles se concentrent davantage sur l'impact des nutriments (lipides par exemple) sur la santé, plutôt que sur l'aliment lui-même. Aussi, comme le rappellent les chercheurs, l'impact sur la santé d'un aliment peut différer d'une personne à l'autre en fonction du régime alimentaire, de l'environnement génétique, et de facteurs de risque. Le beurre n'est donc pas à bannir de votre frigo, bien au contraire. 

Rappelons qu'il est important d'avoir une alimentation équilibrée et variée. Soit, manger de tout, mais en évitant les excès ! 

Lire aussi