Intolérance au gluten ou hypersensibilité au gluten ?

L’hypersensibilité au gluten cause les mêmes troubles fonctionnels digestifs que l’intolérance au gluten. Elle est d’ailleurs beaucoup plus répandue que la maladie coeliaque, mais n’entraîne aucune complication connue à ce jour. Mais si les symptomes sont les mêmes, comment faire la différence ? Comment peut-elle être diagnostiquée ? Quels sont les risques si aucun examen médical n’est effectué ?

Intolérance au gluten ou hypersensibilité au gluten ?
© Fotolia

Des symptômes similaires à ceux de l’intolérance au gluten

Les symptômes de l’hypersensibilité au gluten sont les mêmes que ceux présentés par les patients qui souffrent d’intolérance au gluten. 
Il s’agit alors principalement de troubles fonctionnels digestifs : douleurs abdominales, alternance diarrhée et constipation, ballonnement abdominal… 
Ils peuvent s’accompagner de manifestations systémiques : migraines, fatigue, douleurs articulaires, douleurs musculaires, anémie ou dépression. 
 
L’intensité des symptômes peut varier selon les patients.  Ils surviennent après l’ingestion d’aliments contenant du gluten, immédiatement ou dans les heures qui suivent leur ingestion. 
 

Comment diagnostiquer une hypersensibilité au gluten ?

Etant donné les similarités avec la maladie coeliaque, consulter un médecin est fortement recommandé. 
Une prise de sang pourra détecter ou non la présence des anticorps spécifiques à la maladie coeliaque (dosage sanguin des AC anti-transglutaminase). En l’absence de ces marqueurs, on parle alors de "sensibilité au gluten non coeliaque", ou hypersensibilité au gluten. 
 
Le diagnostic peut également être confirmé par l’absence d’atrophie de l’intestin grêle. Cela nécessite un examen endoscopique, afin de rechercher la présence de lésions. En l’absence de ces lésions, la maladie coeliaque peut être écartée. 
 

Attention à ne pas passer à côté d’une intolérance au gluten !

Les symptômes de l’hypersensibilité au gluten peuvent être largement atténués en diminuant sa consommation de produits avec gluten. De quoi améliorer fortement le confort de vie des personnes qui en souffrent. 
 
Mais attention à ne pas passer à côté d’un diagnostic de maladie coeliaque ! 
La sensibilité au gluten - qu’elle soit coeliaque ou non - doit bénéficier d’un diagnostic clair et d’une prise en charge médicale appropriée. Sans ce diagnostic et sans le régime adapté, il existe le risque de développer des symptômes graves.
 
Lire aussi