Boire du café pour éviter la sclérose en plaques ?

Deux recherches menées en Suède et aux Etats-Unis révèlent que les gros buveurs de café présenteraient moins de risques de développer une sclérose en plaques. Explications.

Boire du café pour éviter la sclérose en plaques ?
© Igor Mojzes - Fotolia.com

Encore une bonne raison de multiplier les pauses café. Une étude publiée sur le site de l’Académie américaine de neurologie, révèle que la consommation de caféine aide à prévenir l’apparition de la sclérose en plaques, cette maladie neurologique auto-immune chronique du système nerveux central. L’étude a été menée à la fois en Suède et aux Etats-Unis. Les chercheurs ont noté les habitudes de consommation de café de 1159 participants américains atteints de sclérose en plaques de un à cinq ans avant l'apparition des symptômes et jusqu'à dix ans avant dans le groupe suédois (1628 participants). Les chercheurs les ont ensuite comparées avec la consommation de caféine des participants en bonne santé pendant des périodes similaires. D'autres facteurs ont également été pris en compte, comme l'âge, le sexe, l'indice de masse corporelle et les habitudes d'exposition au soleil.

4 à 6 tasses de café par jour. Résultat, dans le groupe suédois, ceux qui ne buvaient pas de café avaient 1,5 fois plus de risque de développer la maladie que ceux qui en prenaient au moins six tasses quotidiennement. Dans l'échantillon américain, l'accroissement du risque pour cette maladie a été similaire, mais comparé à ceux qui consommaient au moins quatre cafés par jour un an avant l'apparition des symptômes. "La caféine devrait faire l'objet de recherche sur son impact sur les rechutes et les handicaps dans la sclérose en plaques", a estimé le docteur Ellen Mowry, neurologue et professeur à l'université Johns-Hopkins de Baltimore (Etats-Unis).

Des effets sur Alzheimer et Parkinson. C’est donc une bonne nouvelle qui confirme que le café aide à réduire les risques d’apparition des maladies neurologiques. En effet, des études précédentes avaient déjà révélé les effets protecteurs du café contre la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.

Lire aussi