Toujours sur le Journal des Femmes

Partager 30 aliments sucrés comparés sur

Ce qu'il faut retenir


Le sucre : ami ou ennemi ? Dès notre plus jeune âge, notre attirance naturelle pour le sucre nous pousse à en consommer. Si l'on connait certains de ses méfaits (prise de poids pouvant entrainer l'obésité, caries, etc.), il n'en reste pas moins une source d'énergie essentielle au bon fonctionnement de notre organisme.

 Comment lire les étiquettes au supermarché ?
Le sucre appartient à la famille des glucides simples, une source d'énergie très vite assimilée par l'organisme, par opposition aux glucides complexes (les féculents) absorbés plus lentement.
Sur l'étiquette nutritionnelle, la teneur en glucides est indiquée en grammes. Leur origine peut être détaillée avec la teneur en amidon, en sucres, en polyols et en fibres. Dans l'idéal lorsque vous faites vos courses, évitez les sucreries comprenant des graisses végétales hydrogénées, de l'huile de palme, des additifs et bien évidemment, trop de sucre.

 Comment savoir si je consomme trop de sucre ?
Estimer sa consommation réelle de sucre n'est pas si facile car on en trouve dans une grande majorité des produits alimentaires industriels. Et même dans des ingrédients non sucrés au goût : c'est le cas par exemple des cornichons ou des soupes préparées. Le sucre permet ainsi d'améliorer la saveur et la conservation.

Selon les nutritionnistes, la consommation idéale est de 50 g par jour (un chiffre qui varie toutefois en fonction des besoins de chacun).

 Un conseil ?
Evitez les boissons sucrées à table, notamment les sodas, et privilégiez l'eau. Ces derniers sont l'une des principales causes d'obésité dans le monde.