Obésité, surpoids : définition, risques et solutions Mesure du tour de taille

Tous les spécialistes s'accordent aujourd'hui pour dire que les graisses localisées au niveau du ventre sont les plus mauvaises pour la santé. La mesure du tour de taille permet de les quantifier.

La répartition du tissu graisseux ou adipeux a toute son importance. En effet, la surcharge pondérale peut être répartie uniformément ou se localiser sur une partie du corps.

- Une surcharge pondérale androïde touche essentiellement le haut du corps (tronc, abdomen).
- Une surcharge pondérale gynoïde touche essentiellement le bas du corps (fesses, hanches, jambes).
La première touche plus souvent les hommes, la seconde touche davantage les femmes. Quant aux obésités sévères, elles sont généralement mixtes.

La mesure du tour de taille prend en compte deux types de tissus graisseux : la graisse sous-cutanée (située sous la peau) et la graisse viscérale (plus profonde, entoure les organes du ventre). C'est cette dernière qui est la plus critique en termes de risques cardiovasculaires.

mesure du tour de taille.
Mesure du tour de taille. © Prod Numérik - Fotolia.com
La mesure du tour de taille

Un simple mètre de couturière suffit. Il faut le placer sous la dernière côte flottante et mesurer. Relâchez-vous et ne rentrez pas votre ventre. Les valeurs doivent être de :

- Moins de 102 cm pour les hommes

- Moins de 88 cm pour les femmes

Attention ! Toutes les femmes avec du ventre n'ont pas forcément d'inquiétudes à avoir vis à vis de leur santé. C'est le surpoids abdominal associé à d'autres troubles (un peu de cholestérol, un peu d'hypertension, un peu de glycémie) qui doit alarmer. On parle alors de syndrome métabolique.
Selon l'étude Obépi 2012, le tour de taille moyen des hommes a augmenté de 3,8 cm en 15 ans, passant de 91,3 cm en 1997 à 95,1 cm en 2012. Chez les femmes, le tour de taille moyen a augmenté de 6,7 cm en 15 ans, passant de 79,8 cm en 1997 à 86,5 cm en 2012.

A lire aussi

Sommaire