Tests de QI : faut-il vraiment s'y fier? Les enfants et les personnes en difficulté, premiers concernés

Evidemment, n'importe qui peut passer un test de quotient intellectuel, par simple curiosité. Toutefois, ce n'est pas le cas de figure le plus fréquent. Sans prétendre être exhaustif, voici quelques situations dans lesquelles il n'est pas rare qu'un test des capacités intellectuelles soit demandé.

il s'ennuie ferme à l'école, alors vous vous dites qu'il est sûrement surdoué ?
Il s'ennuie ferme à l'école, alors vous vous dites qu'il est sûrement surdoué ? © Thinkstock / Hemera

 Chez les enfants. Il existe un test particulier pour les enfants jusqu'à 16 ans. Il est bien sûr adapté en fonction de chaque âge, avec des exercices que l'on retranche ou que l'on ajoute.

- Il peut être demandé lorsque l'enfant semble éprouver des difficultés scolaires. Il est dissipé, ne s'intéresse pas aux activités qu'on lui propose, semble s'ennuyer... Ce type de comportement peut inquiéter au point de vouloir vérifier si l'enfant se situe bien dans la moyenne du développement de ses camarades. C'est ce qui est arrivé à Jérôme, à l'âge de 7 ans : "J'ai passé trois tests de QI dans ma vie. Le premier, c'était avec un pédopsychiatre. Mes parents voulaient comprendre pourquoi je ne suivais pas à l'école (j'étais en CE1 et j'avais "survolé" le CP)."  Les résultats peuvent éventuellement révéler des carences dans certains domaines ou, au contraire, des capacités hors du commun.

- A l'inverse, un enfant particulièrement brillant ou "en avance" peut intriguer suffisamment ses professeurs et ses parents pour qu'ils lui fassent passer un test de quotient intellectuel.

 Chez les adolescents et les adultes. La même démarche existe également pour les plus de 16 ans, avec un test adapté, complètement différent de celui des enfants. Sabine Chavarot, psychologue, fait régulièrement passer ces épreuves à des adultes. "Le plus souvent, ils me sont adressés par des organismes sociaux. Ce peut être des adolescents en échec scolaire, pour lesquels on ne sait plus vers quoi les orienter, des jeunes qui chez on a repéré des difficultés, des adultes qui ne parviennent pas à s'insérer dans le monde du travail... Les raisons de passer un test de QI sont variées, mais généralement, lorsque ces personnes me sont envoyées, c'est parce qu'il y a un problème quelque part dans leur vie."

Sommaire