Syndrome du canal carpien : quand les doigts s'engourdissent "Les souris d'ordinateur et les téléphones portables n'y sont pour rien !"

les femmes d'une cinquantaine d'années sont les plus touchées par le syndrome du
Les femmes d'une cinquantaine d'années sont les plus touchées par le syndrome du canal carpien. © goodluz - Fotolia

 Il y a deux types de patients :

 "D'abord la femme d'une cinquantaine d'années, en péri-ménopause. L'âge et les dérèglements hormonaux perturbent le cycle du cortisol et aggravent l'œdème naturellement présent. L'hypothyroïdie accentue également l'œdème.

 L'autre patient type, c'est le jeune homme dans la trentaine. Il est généralement travailleur manuel. Le syndrome du canal carpien est cette fois dû aux muscles. Les muscles de l'avant-bras (trop musclés) descendent trop bas et compriment le canal. Ce n'est donc pas une question d'œdème mais de musculature qui diminue la place laissée au nerf médian", explique le Pr Liverneaux.

"Les souris d'ordinateur et les téléphones portables n'entraînent pas de syndrome du canal carpien !", s'exclame le médecin. Ce sont le plus souvent des tendinites, une inflammation douloureuse des tendons au niveau du poignet.

En revanche, il est vrai que toutes les pathologies hormonales (diabète, hyper/hypothyroïdie, etc.) aggravent l'œdème et donc le syndrome du canal carpien.

Causes le plus souvent inconnues

"Concernant les causes du syndrome, dans la plupart des cas, elles sont inconnues (causes idiopathiques). Pour l'infime part restante, il existe une cause précise comme une pathologie (polyarthrite rhumatoïde, synovite, la plupart des rhumatismes inflammatoires chroniques, etc.) qui font grossir les tendons et donc aggrave la compression des nerfs", précise le spécialiste.

Le syndrome du canal carpien touche dans la majorité des cas les deux poignets, souvent avec une évolution décalée de quelques mois. Mais dans certains cas, seul un côté est touché, on parle de syndrome du canal carpien unilatéral. Les causes doivent être recherchées : fracture du poignet (cal osseux, plaque, entraînant une compression du nerf), tumeur bénigne (lipome ou boule de graisse situé au niveau du canal carpien) ou encore arthrose du poignet. Dans ces cas, l'opération est indispensable.

Sommaire